Ambiance : loin du huis clos

Hier, malgré quelques réticences policières, des supporters ont investi une portion des travées du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé pour la reprise.

Quelques minutes après le coup d’envoi de la rencontre entre le TKC et YOSA, c’est l’attroupement à l’entrée conduisant à la tribune présidentielle du stade Omnisports de Yaoundé. L’accès est systématiquement refusé au public présent malgré le port du masque. Le huis clos est évoqué pour motiver le rejet. Il faut dire que la reprise du championnat après deux mois d’arrêt forcé, de nombreux amateurs ont fait le déplacement pour goûter à nouveau au spectacle. À l’intérieur de la cuvette, les deux ailes des tribunes d’honneur sont remplies de moitié. A gauche, les joueurs d’Apejes de Mfou regardent la partie décousue en cours. Du côté opposé, on retrouve majoritairement les inconditionnels du Tonnerre parmi lesquels Achille Essomba Many, le président général, et ses proches collaborateurs. 
Dans le kop des noirs et blancs, la première mi-temps a davantage été insipide. Les Kalara Boys peinent à dominer les académiciens venus de Bamenda. Les dribbles et les quelques interventions sporadiques du gardien Patrice Sylvain Abogo sont acclamés. De rares instants d’encouragements qui ont surtout cédé la place à des gestes et expressions de dépit. « Celui-ci sort d’où ? », « qui l’a aligné sur le terrain ? », ont jailli durant les errements défensifs. La tension est clairement perceptible. Les décisions du central, Souleymanou Bah en défaveur du Tonnerre sont automatiquement désapprouvées. A tel point qu’à la pause, le président général du TKC n’a pas manqué de signifier à ce dernier ses observations sur sa copie des 45 premières minutes. 
En début de seconde période, Achille Essomba Many regagne la tribune présidentielle où est installé Salomon Olembe, le team manager des Lions indomptables. Le Tkc obtient rapidement un pénalty qui va soulever quelques interrogations chez quelques fans. « Pourquoi Abogo (le gardien de but, ndlr) tire le pénalty devant un technicien comme Patrick Anaba ? », questionne un supporteur. « Il a l’habitude de le faire » lui rétorque un responsable du club. Qu’à cela ne tienne, le portier inscrit son troisième but de la saison au grand bonheur du clan Tkc. Une explosion de joie qui intervient au moment où les supporters de Coton Sport de Garoua investissent la tribune. Comme ceux du Tonnerre, ceux-ci ont pu assister à la rentrée de leur équipe de cœur. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category