Lamidat de Garoua : un nouveau « Tchiroma »

Ces attributs de la notabilité ont été reçus samedi dernier par le ministre Issa Tchiroma Bakary, lors d’une cérémonie tenue en présence de plusieurs personnalités.

Depuis samedi dernier à la chefferie de premier degré de Garoua, le poste de « Tchiroma », vacant depuis le décès de Tchiroma Mamoudou, il y a 12 ans a été pourvu. Il incombe désormais à Issa Tchiroma Bakary, frère cadet du defunt par ailleurs ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, d’assurer cette fonction au sein du lamidat de Garoua. La cérémonie de remise des attributs du « Tchiroma » s’est déroulé le week-end dernier, au lamidat de Garoua, en présence de plusieurs membres du gouvernement, et d’invités de marque venus des pays voisins. Sans oublier une bonne partie de la population de Garoua et ses environs. Très tôt le matin, l’esplanade du lamidat de Garoua a été envahie par une foule venue de tout le septentrion pour la circonstance. 
En remettant les attributs du « Tchiroma » au désormais notable Issa Tchiroma Bakary, Sa Majesté Ibrahim El Rachidine, le lamido de Garoua, a fait de lui par la même occasion le chargé des affaires réservées du lamido. Une sorte de notable chargé de mission, dont le rôle peut être assimilé à la diplomatie même du lamidat. En recevant ses attributs, le nouveau « Tchiroma » s’est engagé à être un pilier de soutènement du lamidat et à œuvrer pour le développement de la ville de Garoua. Dans son discours de circonstance, le lamido de Garoua s’est dit heureux de recevoir dans son lamidat plusieurs ministres de la République, venus spécialement pour cette cérémonie. « Depuis deux jours, la ville de Garoua est en effervescence. C’est un jour inédit, recevoir du coup plus de sept ministres, je suis heureux. Votre présence ici est la manifestation parfaite du vivre ensemble tel que souhaité par le chef de l’Etat », dira-t-il. Juste après la cérémonie, la foule s’est déportée au domicile du « Tchiroma », sis au quartier Marouaré, pour assister aux festivités organisées par l’heureux élu du jour. Jusqu’à hier en début d’après-midi, la foule ne désemplissait pas au domicile du ministre Issa Tchiroma Bakary, qui a organisé tout un festival culturel, avec plusieurs groupes de danse des diverses communautés du Cameroun pour célébrer ses nouveaux attributs.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category