Côte d’Ivoire : Gbagbo et Bédié parlent réconciliation

Les deux ex-chefs d’Etat se sont retrouvés à Daoukro, dans l’arrière-pays le week-end dernier pour peaufiner un projet commun.

Il reste de la visite de Laurent Gbagbo à Henri Konan Bédié le week-end dernier à Daoukro, une localité de l’hinterland de la Côte d’Ivoire, beaucoup de clichés. La convivialité entre les deux adversaires politiques d’autrefois a été saisissante. Dans le 4x4 qui a transporté les deux ex-chefs d’Etat dimanche pour une virée dans la plantation de l’hôte, il n’était pas question de regarder dans le rétroviseur. Après dix ans de tribulations judiciaires, huit ans d’incarcération à la CPI et trois semaines après son retour, le fondateur du FPI a fumé le calumet de la paix avec le charismatique président du PDCI. Les deux hommes ont appelé en chœur à la réconciliation des Ivoiriens.  
Autres clichés, les discours ponctués de remerciements, de reconnaissance et surtout cet appel à la réconciliation large, qui inclut tous les Ivoiriens. Le communiqué conjoint à l’issue de la visite souligne que cette réconciliation est « urgente ». D’où la nécessité « d’œuvrer pour le retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire ». Henri Konan Bédié rêve d’un « projet de réconciliation vrai, à travers un dialogue national inclusif. » L’ex-pensionnaire de la CPI a promis qu’il parlerait davantage dans les semaines à venir lors d’un meeting politique. 
Même si les contours du projet restent vagues, les observateurs de la scène politique soulignent que le retour au bercail de certains exilés politiques dont la sœur de Gbagbo sont des signes d’espoir, ajoutés à la création du ministère de la Réconciliation. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category