Eurobond 2021 : l’équipe locale félicitée

Au cours d’une réunion bilan vendredi 9 juillet dernier, le ministre des Finances a redit toute sa satisfaction au comité ayant œuvré à la réussite de cette émission de titres à l’international.

C’est dans une ambiance particulièrement détendue que Louis Paul Motaze, ministre des Finances a clôturé, coté Cameroun, l’émission de l’Eurobond 2021. Une procédure au terme de laquelle, le 30 juin 2021, le pays a pu collecter les 450 milliards de F nécessaires pour le rachat, à de meilleures conditions,  d’un précédent Eurobond émis en 2015. En termes de bilan, il a davantage été question d’un débriefing sur le déroulé de l’activité qui aura couru environ trois mois. Et d’entrée de jeu, le Minfi s’est dit satisfait de la forte implication de tous les acteurs concernés sur le plan national, tant dans les diligences des négociations et autres mises à disposition des documents nécessaires pour cette opération que sur place à Paris, lors du roadshow. « Vous avez été extraordinaires en ce sens que vous avez su concilier l’intransigeance dans la sauvegarde des intérêts du pays et la souplesse à mettre dans les négociations », a salué le ministre. 
Mais pour Louis Paul Motaze, il n’y a pas que les membres du comité de pilotage mis sur pied pour cet Eurobond qui sont à féliciter. Il a ainsi apprécié le travail de tous les autres acteurs, tels que les parlementaires qui ont mis du leur afin que l’ordonnance du président de la République modifiant la loi de finances 2020 soit adoptée dans un délai relativement serré. Idem pour les collaborateurs du président de la République qui ont travaillé d’arrache-pied pour que la loi soit promulguée et le décret habilitant le Minfi à lever ces fonds signé dans les temps requis pour que l’émission se fasse le 30 juin au plus tard. « C’est pratiquement tout le  Cameroun qui s’est mobilisé pour la réussite de cette opération, car nous en avons compris l’importance », a souligné le Louis Paul Motaze en faisant un clin d’œil à toutes les autres administrations ayant participé à la rédaction du prospectus pays.    
Au final, c’est cette grande mobilisation qui a permis que les marchés financiers redonnent du crédit au Cameroun, pas très présent sur ce terrain. Reste donc attendu que le pays saisisse cette balle au bond pour pouvoir mieux financer ses projets de développement, où les défis restent nombreux. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category