Attaque sécessionniste à Babadjou : le gouverneur réconforte les troupes

A la suite d’incursion des séparatistes hier ayant conduit à la mort de deux soldats, Awa Fonka Augustine est descendu sur les lieux.

Toute la journée du 14 juillet, pas une âme qui vive n’était visible dans les principaux coins chauds du groupement Zavion dans l’arrondissement de Babadjou. Au petit marché de cette localité, des beignets, banane douce mûre et d’autres denrées traînent à même le sol, le long de la rue. Ces produits comme quelques motos visibles ci et là, ont été abandonnées par les populations dans leur fuite. Certains de ces engins roulants considérés comme suspects, sont saisis par les autorités policières, pour leur enquête.
C’est dans les maisons qu’on aperçoit certaines femmes retranchées avec leurs enfants. Ces dernières, ont opté pour cette solution pendant que les personnes valides, ont déserté le village. Le sauve-qui-peut a été amorcé peu après 8h30, dès que des coups de feu ont été entendus à proximité du lycée de Zavion. Selon le gouverneur de la région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, « c’est vers 8h30 ce matin du 14 juillet 2021, que des séparatistes venant de la région du Nord-ouest et particulièrement de l’arrondissement de Santa, ont attaqué le poste le poste avancé des forces de défense de Zavion dans l’arrondissement de Babadjou département des Bamboutos. Il permettait de sécuriser le lycée et l’école publique de Zavion qui s’y trouvent » 
Le maréchal de logis Pierre Garba et le gendarme major Renald Jules Assang ont été mortellement touchés lors de cette attaque. Les soldats arrivés en renfort, se sont joints à ceux qui se trouvaient en poste, pour organiser une battue, et poursuivre la vingtaine de séparatistes à l’origine de cette attaque surprise. En attendant les résultats de cette opération de riposte, le gouverneur de la région de l’Ouest a invité les populations à la collaboration. « Il est terrible, regrettable que malgré tous les efforts de l’Etat, que malgré tous les appels au dialogue et à la réconciliation, que les gens continuent de boucher leurs oreilles et continuent à faire perdre la vie aux Camerounais. Je saisis cette occasion pour dire aux populations de la région de l’Ouest de collaborer avec les forces de défense qui sont là pour assurer leur défense et la paix », assure le gouvernement.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category