Coombi : l’administration, version électronique

L’application conçue pour une meilleure organisation du travail a été officiellement présentée le 13 juillet à Yaoundé.

Coopération multilatérale bilatérale et intégration régionale, entendez : Coombi. L’application de gestion administrative conçue par Joseph Ondoa Messi a été présentée mardi à Yaoundé. Le produit de la start-up Soft2light séduit les administrations. En effet, l’aventure de Coombi débute en 2013 au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT). Le directeur général en charge de la coopération de l’époque expose au concepteur de Coombi les difficultés qu’il éprouve à mener ses fonctions. Selon lui, certains de ses collaborateurs ont tendance à s’adresser directement à la hiérarchie, et ce type de comportement atrophie les actions de sa direction, entre autres. Il lui est donc proposé d’encapsuler sa direction. Action qui permettrait plus de transparence, de traçabilité infaillible et un archivage souple et parfait des documents, grâce à Coombi. 
En 2017, l’application Coombi est citée dans un travail de recherche, de soutenance de mémoire de fin de formation, en vue de l’obtention du Master II en Relations internationales, option Communication et Action publiques internationales, présenté par l’étudiante Nyeki Bella Jacqueline, diplômée de l’ESSTIC. Coombi y est présentée comme outil de référence d’administration électronique permettant une meilleure gestion des ressources humaines du Cameroun. Mention de la soutenance : Excellent. C’est fort de cela qu’en 2019, les éditions Universitaires européennes ont tenu à publier ce travail sous le livre intitulé : « E-administration dans la gestion des ressources humaines du Cameroun ». Il est publié et vendu sur toutes les plateformes en ligne, notamment Amazon et traduit en plusieurs langues. 
Depuis 2018, le logiciel donne sa pleine mesure au ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINMIDT). « Toute l’action du ministre Dodo Ndoke y est retracée, la production des licences d’exploitation y est authentifiée, le suivi des dossiers y est assuré, la circulation du courrier, maîtrisée », confie Joseph Ondoa Messi. Et pourtant, tel le cerveau humain, cet outil n’y est utilisé qu’à 10, voire 20% de ses capacités. En quelques mots, l’application Combi d’assure la collaboration entre personnels, le suivi et la traçabilité des dossiers, la traçabilité des dossiers, l’utilisation des ressources humaines et matérielles. C’est également des frais de missions en moins, des primes en plus, l’économie des papiers, …
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category