Lutte contre Boko Haram: le MINDEF avec les troupes

Joseph Beti Assomo est allé dans l’Extrême-Nord, porter le message de soutien et de réconfort du président de la République aux populations.

Fotokol, arrondissement du département du Logone-et-Chari dans la région de l’Extrême-Nord, samedi en fin d’après-midi. La localité d’environ 80 000 âmes, comme le souligne le maire Abouzari Mahamat, vit un air de fête. La place de la mairie a fait foule. Chose inimaginable il y a quelques mois encore. Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (MINDEF), qu’accompagnent le préfet Albert Mekondane Obounou, le général de corps d’armée, chef d’état-major des armées, René Claude Meka, les commandants des régions militaires interarmées N°3 et 4, les généraux de brigade Jacob Kodji et Frédéric Ndjonkep, le général de brigade, commandant le 1er secteur de la Force multinationale mixte (FMM), Bouba Dobekreo, le général de brigade, directeur central de la coordination à la gendarmerie nationale, Elokobi Daniel Ndjock, de nombreux officiers nigérians de la FMM, est venu rencontrer les populations de la localité.
« Notre présence à Fotokol n’est pas fortuite. Nous avons été dépêchés ici par le chef de l’Etat, chef des armées, S.E. Paul Biya, pour transmettre ses félicitations aux forces de défense et de sécurité pour leur courage et leur engagement », dira en substance le MINDEF. A travers son représentant, le président de la République tient, en outre, à dire sa satisfaction aux autorités administratives et aux comités de vigilance « pour leur bravoure et leur détermination ». Joseph Beti Assomo salue le fait que la vie a repris à Fotokol. L’un des faits marquants est la réouverture de la frontière qui a été ordonnée il y a un peu plus d’un mois par le chef de l’Etat. « Fotokol redevient progressivement Fotokol, c'est-à-dire, une plaque tournante des échanges transfrontaliers dans le Logone-et-Chari », va relever le MINDEF. La plupart des services publics ici ont repris. L’une des manifestations de cette nouvelle dynamique, est le fait que ce sont plus de 200 millions de F de recettes douanières qui ont été enregistrées en un mois de l’avis du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense. Et l’embellie devrait se poursuivre, au regard d’un ensemble de mesures mises sur pied par les pouvoirs publics, et dont la moindre n’est pas l’escorte des camions de marchandises. C’est pourquoi Joseph Beti Assomo en a appelé au sens de la discipline des commerçants qui doivent désormais éviter de lancer sur la route, des véhicules sans protection. Il a invité les autorités administratives et militaires à prendre toutes les mesures pour mettre un terme à ce genre de pratiques.

Envoyé spécial à Fotokol 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category