Eiforces : 21 stagiaires et 25 auditeurs opérationnels

Ils ont reçu leurs diplômes de fin de formation hier au cours d’une cérémonie présidée par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense.

L’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) de Yaoundé vient de boucler la formation de 46 hauts cadres des forces de police et de gendarmerie. Ces derniers ont reçu leurs diplômes hier 21 juillet au cours d’une cérémonie présidée par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, par ailleurs président du Conseil d’administration de l’Eiforces. Deux promotions sont concernées par cette sortie. Il s’agit du 7e Brevet d’études supérieures de sécurité (BESS 7) qui compte 25 auditeurs policiers et gendarmes du C meroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire et du Mali, dont deux dames. Conduit avec l’appui de l’Institut des Relations internationales du Cameroun pour le volet Master en relations internationales, option sécurité internationale, leur stage a duré 40 semaines, du 5 octobre 2020 au 21 juillet 2021. L’autre promotion est celle du 10e diplôme d’état-major des forces de sécurité (DEMFS 10), à l’intention de 21 stagiaires policiers et gendarmes du Cameroun, du Congo et du Sénégal, dont quatre dames.


Read also : SAGO 2021 : opération séduction

Le stage a duré 20 semaines, du 1er mars au 21 juillet 2021. Les cours dispensés ont couvert quatre domaines. Dans l’enseignement général, les stagiaires et auditeurs ont été imprégnés de géopolitique et de coopération policière internationale, entre autres.


Read also : Ecole militaire de Saint-Cyr : un Camerounais major de la 205e promotion

Au niveau opérationnel, ils ont été édifiés sur la planification d’opérations complexes, tout en étant outillés à la rédaction des documents y relatifs, l’appropriation de la méthode de raisonnement tactique, la protection civile, etc. Des enseignements sur le maintien de la paix ont été dispensés à travers des cours magistraux et trois séminaires, dont un placé sous l’égide du Programme des Nations unies pour le développement, sur financement japonais, et deux autres sur financement spécial du président de la République, Paul Biya. Les stagiaires et auditeurs ont également été formés à divers travaux spécifiques tels que la rédaction de fiches de lecture et d’articles de réflexion personnelle.


Read also : Discours haineux : si près de la ligne rouge…

Après leur avoir adressé ses félici- tations, le ministre Joseph Beti Assomo a demandé aux récipiendaires de faire un bon usage des notions assimilées. « Je vous recommande de vous mettre à la hauteur des défis et attentes placés en vous par vos Etats qui ont consenti d’importants moyens pour votre formation. Les enseignements reçus vous permettront de faire face à tous les enjeux de sécurité de vos pays et de votre continent », leur a-t-il exhorté durant son discours. Le Mindef a également annoncé le transfert intégral et très prochain de l’Eiforces à Awaé, dans la Mefou-et-Afamba. L’évènement d’hier a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement, ainsi que des officiers généraux .


Read also : State Institutions At Heart Of The Fight

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category