JO Tokyo 2020 : la fête malgré tout

La course aux médailles a démarré en attendant l’ouverture officielle ce vendredi.

Ce vendredi 23 juillet à 13h, le monde entier aura les yeux rivés du côté du Japon pour la cérémonie d’ouverture officielle des 32e Jeux olympiques 2020 au stade Olympique de Tokyo. Cela faisait un an que tous attendions l’évènement sportif le plus prestigieux de la planète, mais le Covid-19 est passé par là, provoquant le report de la compétition. Et même à quelques heures du lancement officiel, le doute persistait au sein d’une opinion japonaise largement favorable à l’annulation des Jeux, en raison des craintes d’une propagation de la pandémie. Quelques scandales autour de cette cérémonie d’ouverture ont également refroidi l’ambiance et suscité des interrogations. Tout comme les cas positifs enregistrés jusqu’ici au sein de certaines délégations malgré le dispositif sanitaire strict. Inutile de dire donc que cette édition sera assez particulière. Pourtant, le Comité international olympique et le Comité local d’organisation ont pris toutes les mesures, du moins ils ont essayé, pour permettre le déroulement le plus serein possi- ble des JO jusqu’au 8 août prochain. Contrairement à la tradition qui fait de la cérémonie d’ouverture un des temps forts, l’ampleur devrait être bien atténuée. Pour le moment, la Guinée et la Corée du Nord ont annoncé leur forfait. Du coup, 205 pays seront représentés dans 33 disciplines pour près de 11 000 athlètes. Mais seulement la moitié devrait prendre part au défilé des délégations ce vendredi.

Si cette cérémonie lance le début officiel des Jeux, il faut préciser que les choses sérieuses ont démarré sur le terrain depuis mercredi dernier avec notamment le tournoi de football féminin et le softball. Hier, le tournoi de football masculin a également démarré. Le Cameroun, malgré le contexte, est bien présent à Tokyo avec 12 athlètes qualifiés dans sept disciplines (athlétisme, natation, judo, haltérophilie, boxe, tennis de table, lutte). Présents au Pays du Soleil levant depuis plus de deux semaines, la Team Cameroon entend jouer crânement sa chance même si elle ne part pas favorite dans ce rassemblement des meilleurs sportifs au monde. Mais personne n’est à l’abri d’un exploit, notamment en ce qui concerne les sports de combat ou l’haltérophilie. Chacun des 12 athlètes camerounais espère offrir une médaille à leur pays. Il faut dire que la dernière, celle de Françoise Mbango au triple saut en 2008, commence à dater... Et le Cameroun rêve toujours d’or .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category