Cameroun – Congo : coopération frontalière satisfaisante

La 4e session de la Commission technique mixte des frontières s’est tenue du 12 au 14 juillet 2021 à Ouesso.

Aucun conflit entre ces deux pays de la sous-région d’Afrique centrale partageant une frontière commune. Seule préoccupation au tableau, le grand espacement des bornes principales le long de cette frontière. Celles-ci étant situées à des distances de 10 à 20 km les unes des autres. C’est le constat dressé lors des travaux de la 4e session de la Commission technique mixte des frontières entre le Cameroun et la République du Congo deux pays tenues du 12 au 14 juillet 2021 à Ouesso au Congo. Les travaux qui ont connu la participation des délégations des deux pays étaient co-présidés par Guy Georges Mbacka, ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local du Congo et Atanga Nji Paul, ministre de l’Administration territoriale du Cameroun. Occasion pour les deux délégations et les partenaires présents, dont l’agence de coopération technique allemande pour le développement, GIZ de faire le point de leurs échanges, portant notamment sur la démarcation et la réaffirmation de leur frontière commune, un peu plus d’un an après les derniers travaux tenus à Douala en février 2020.
A l’ouverture des travaux, le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul s’est félicité du climat de paix entre les deux pays, notamment au niveau de la frontière qu’ils partagent. Les travaux au fond ont eu lieu au niveau des échanges entre les experts des deux délégations qui ont notamment relevé, pour le déplorer, l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le chronogramme d’activités arrêté pour la période 2020-2021. Dans les recommandations ayant sanctionné les travaux, les participants ont invité les gouvernements des deux pays à mobiliser des ressources financières et matérielles pour la mise en œuvre du chronogramme d’activités pour la période 2021-2022 notamment. Ils ont par ailleurs salué la contribution des partenaires dans la mise en œuvre du projet de démarcation et de réaffirmation de la frontière Cameroun-Congo, une exigence de l’Union africaine.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category