Parlement du rire : carrefour de l’humour

Diffusé depuis 2016 sur Canal+ Afrique, ce programme emmené par le comédien nigérien Mamane est une belle tribune pour les artistes africains.

C’est « le seul parlement au monde où on ment », a coutume de résumer l’humoriste nigérien, Mamane, initiateur de la célèbre émission « Le parlement du rire ». Ce dernier, président de cette chambre caractérisée par son manque de sérieux, et ses trois vice-présidents Digbeu Cravate, Charlotte Ntamack et Michel Gohou, se servent de cette tribune pour voter des lois loufoques. Le « bureau exécutif » n’est d’ailleurs jamais parvenu à examiner son pseudo « ordre du jour », car trop occupé à demander des dotations supplémentaires pour l’entretien de ses véhicules personnels et à comparer l’étendue de ses indemnités en tous genres. Sur scène, la déclinaison théâtrale du rendez-vous télévisé s’est transformée en farce hilarante mêlant corruption, abandon du peuple, terrorisme et coup d’Etat. A l’image d’un Jamel Comedy Club, le créateur de la « République très démocratique du Gondwana », a voulu « créer une bande d’humoristes pour rire de la politique, contexte africain incontournable ». 
L’émission s'est dévoilée pour la première fois en fin 2016 dans le cadre du festival « Abidjan capitale du rire ». Rendu à sa 10e édition, « Le parlement du rire » est animé par différents humoristes d’Afrique francophone changeant d’identité au gré des émissions. Ici, les professionnels de l’humour sont libres dans le choix des thèmes de leur prestation. Chaque dimanche soir sur Canal+ Afrique, un nouveau fait de société est abordé avec humour et talent. Et les meilleurs humoristes du continent proposent aux téléspectateurs des sketchs tous plus drôles les uns que les autres. Certains vont jusqu’à prétendre guérir le sida à partir du regard. Des sketches et des projets de loi plus délirants les uns que les autres s’enchaînent pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Plusieurs humoristes camerounais parmi lesquels Moustik le Karismatik, Edoudoua Non glacé, Zakougla, Selavie, Markus, Ulrich Takam et bien d’autres ont déjà défilé sur les planches de ce parlement. 
Cette version « live » du Parlement du rire fait dès lors apparaître une belle complicité artistique entre le placide et malin Digbeu Cravate, le colérique Michel Gohou, « digne d’un Louis De Funès de la politique », la râleuse Charlotte Ntamack et le flegmatique Mamane. Pour Frédéric Dezert, responsable des magazines Canal + Overseas, « le Parlement du rire constitue, avec le football, l’une des meilleures audiences de la chaîne. Pour faire émerger de jeunes humoristes, la chaîne caresse même l’idée d’une version panafricaine de « On ne demande qu’à en rire », (l’ancienne émission de Laurent Ruquier sur France 2), avec les membres « historiques » du parlement comme jury.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category