Construction de la route Awae-Esse : ça traîne

Rendu au 22 juillet dernier, les constats effectués font notamment état d’une mobilisation timide de l’entreprise sur le terrain et de la non-conformité des granulats produits.

Entre autres recommandations formulées par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, au terme de la visite du chantier de construction de la route Awae-Esse le 22 juillet dernier : « L’exécution du travail de nuit ; la démultiplication des ateliers de travaux, de même que l’élaboration des chronogrammes de réalisation de travaux ». Ce n’est qu’à ces conditions que l’entreprise Super Confort obtiendra la prolongation sollicitée. Au cours de sa visite sur ce chantier de 33km, le Mintp a pu constater une évolution « très lente » des travaux, la timide mobilisation de l’entreprise sur le terrain, sans parler de la non-conformité des granulats produits, par rapport aux prescriptions techniques du projet. A ces faits s’ajoutent le problème des indemnisations. Car il a été relevé que les compensations se font très lentement. La conjugaison de tous ces éléments impacte sur le taux d’exécution des travaux qui, rendu au 22 juillet 2021, se situe à 25,89% pour une consommation des délais de plus de 60%. 
S’agissant de l’évolution globale de cette route, des sources proches du Mintp informent que les terrassements généraux sont réalisés à 70.7%, les ouvrages hydrauliques à 80% soit 12/15 dalots. La couche de fondation est réalisée sur 13 km, et la mise en œuvre des couches de base et de roulement n’a pas encore débutée. 
Face à toutes ces contraintes, le Mintp a instruit l’identification des maisons situées dans le couloir des travaux, afin que des mesures soient prises pour des compensations adéquates. S’agissant de la qualité des granulats qui ont été jugés non conformes à la suite des prélèvements effectués par le Labogenie, des solutions ont été proposées moyennant des améliorations sur le plan technique et une solution a été proposée pour le bitumage de la route, explique-t-on du côté du Mintp. Relativement aux décomptes, le taux de facturation s’élève à 36,1% (y compris l’avance de démarrage) pour six décomptes émis, correspondant à 4,309 milliards de F. Deux décomptes pour un montant total de 2,975 milliards de F ont été payés et quatre décomptes sont en attente de payement pour un montant total de 1,543 milliards de F. La fin des travaux est prévue au mois d’avril 2022.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category