Projet d'alimentation en eau potable de Yaoundé : évolution appréciable

Le ministre Gaston Eloundou Essomba a tiré cette conclusion hier au terme d’une visite de ce chantier en cours de réalisation.

Le ministre de l'Eau et de l'Energie, Gaston Eloundou Essomba, a visité hier, les différents lots du projet d'alimentation en eau potable de Yaoundé et ses environs, à partir du fleuve Sanaga. Le circuit de cette descente l'a, tour à tour, conduit à la station de captage et de pompage d'eau du projet, situé à Batchenga, puis à la station de traitement, aux stations de pompage de Nkometou et de Nyom II, dans la banlieue de Yaoundé. 
A chacune de ces étapes, le Minee a eu droit à des explications sur le niveau d'avancement des travaux. Globalement, le projet affiche un taux d'exécution physique et financière de 78%, pour 76% de taux de consommation des délais. Dans les détails, au niveau de la station de captage et de pompage de Batchenga (capacité de 315.000 m3/jour), le gros œuvre abritant les équipements est terminé, les transformateurs installés et n'attendent plus que l'eau. La station de traitement quant à elle, d'une capacité de 300.000m3/jour, est construite sur 12 hectares et renferme toutes les entités devant permettre d'obtenir une eau potable dans les robinets des ménages, le moment venu. Le taux d'exécution ici affiche 96%. Relativement à la station de pompage de Nkometou, les salles de commandes de la station, la bâche de reprise ou réservoir d'eau tout comme les logements d'astreinte sont prêts. En face, du côté de la station de transformation (90/30 Kv), les équipements de transformation de l'énergie électrique qui vont permettre d'alimenter tout le circuit sont également prêt à l'usage. Le taux d'exécution indique 93%. A la station de pompage de Nyom II, le gros œuvre est également en cours de finition. Le tableau d'avancement des travaux affiche 53%. 
Au regard de ces évolutions, le Minee annonce la disponibilité des premières gouttes d'eau à Yaoundé et ses environs d'ici la fin d'année 2022. La fin des travaux sur les différents lots étant prévue pour fin 2021. Pour l'heure donc, le seul lot restant de ce projet lancé en 2017, est celui des conduites d'eau. Sur les 60 km de conduites à poser, 18 km ont déjà été réalisés. Ce qui permet de situer l'évolution à 25%. Il a pris du retard parce qu'il fallait régler le problème des indemnisations, a expliqué Gaston Eloundou Essomba. Au terme de ce projet, la ville de Yaoundé et ses environs bénéficieront d'un volume supplémentaire de 300.000 m3 d'eau par jour, extensible à 400.000 m3. L'offre actuelle se situant à 185000 m3/jr. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category