Construction, agro-alimentaire, biométrie : une délégation française en prospection

Ces investisseurs ont présenté leur offre de partenariat au ministre en charge des Pme et au Dg de l’Agence de promotion des investissements vendredi et lundi dernier à Yaoundé.

Faire du Cameroun une destination d’affaires et proposer des produits et services aux Petites et moyennes entreprises (Pme) camerounaises. Voilà en résumé l’objectif de la présence en terre camerounaise d’une délégation d’entrepreneurs de la région Centre-Val de Loire (Paris, île de France). La mission organisée par l’ambassade du Cameroun en France constitue une occasion pour les hôtes français de prospecter auprès de diverses institutions dans les domaines tels que la biométrie, les ouvrages d’art métalliques, l’agro-alimentaire et le commerce de gros. Tour à tour, la mission s’est rendue à l’Agence de promotion des investissements (Api) vendredi dernier et au ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa) lundi dernier. Lors de leur rencontre avec la directrice générale de l’API, Marthe Angeline Minja les investisseurs ont fait part de leur intention d’investir au Cameroun. Tout en exprimant sa satisfaction pour ce projet, la DG a présenté les différentes possibilités de partenariat qui s’offrent à eux avant de s’étendre sur les missions de l’Api, un établissement public administratif qui a pour mission de contribuer à l'élaboration de la politique du gouvernement dans le domaine de la promotion des investissements. C’est ainsi que la structure a proposé aux investisseurs de venir implanter des démembrements sur place au Cameroun.
Au ministère des PME, les échanges avec le ministre Achille Bassilekin III ont porté davantage sur les partenariats avec les Pme locales car pour lui « il est important que ces structures puissent avoir accès aux technologies nouvelles pour pouvoir être compétitives sur les marchés étrangers ». C’est ainsi qu’il a affirmé être dans une dynamique de partenariat utile et d’exploration des opportunités de production locale dans un contexte marqué par l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine. « Nous sommes reconnaissants pour l’accueil et comptons revenir dans les prochains mois pour le développement de nos activités et la création d’emplois locaux », a déclaré Jean-Paul Bailly, Pdg de Bailly Prestige design et création.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category