Autoroute Yaoundé-Nsimalen : place aux derniers aménagements

Coulage de dalots, installation de l’éclairage public, déplacement de réseaux, les travaux de la section rase campagne affichent un taux d’exécution de 90%.

Depuis quelques mois, rallier, le lieu-dit fin Barrière depuis l’ancien échangeur d’Ahala à Yaoundé n’est pas chose facile. Les automobilistes peinent à circuler sur cet axe et les riverains ont du mal à traverser la chaussée. C’est que les travaux du projet de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, section dite rase campagne, d’une longueur de 12 kilomètres, sont cours. Avec un taux d’exécution de 90%, l’on explique que les derniers aménagements sont en train de s’achever. Lundi dernier, un aller incessant d’engins et de camions avec pas moins d’une cinquantaine d’ouvriers étaient visibles sur cet itinéraire. Pendant que certains creusent la terre et la versent dans les camions, d’autres bulldozers dament le sol. On peut également voir des blocs de béton le long du parcours, des crevasses par endroit, justifiant les travaux d’assainissement en cours, remblai et confection de la chaussée ainsi que des travaux de soutènement de murs. Un peu plus loin, des manœuvres, appareils en main s’attèlent à passer des câbles. D’après l’un d’eux, cela fait près de trois mois qu’ils s’activent. « Nous sommes en train déplacer les réseaux Eneo et Camwater », explique l’un d’eux qui assure que celui de Camtel vient d’être raccordé, il y quelques jours. 
Un responsable indique que les terrassements sont également en train d’être effectués pour démarrer la construction du rond-point prévu à cet endroit. Une source au ministère de l’Habitat et du Développement urbain explique alors que deux types de travaux sont en cours en ce moment. L’entreprise travaille sur les bretelles des échangeurs liés à l’autoroute, l’élargissement de la route se fait également sur la nationale numéro 3 (Yaoundé-Douala). A cet effet justement, il s’agit concrètement de la réhabilitation 2x2 voies et l’aménagement d’un terre-plein central. Elle ajoute que la construction des trois échangeurs Nsimalen, Ahala et Meyo prévus pour cette phase sont achevés. D’autres ouvrages comme les dalots, près de 80 sont presque finis.  
Ces travaux sont effectués par une entreprise chinoise, China communication construction. La section rase campagne des travaux qui a débuté en 2014 et dont la fin est prévue en novembre 2021 est évalué à près de 100 milliards de F. Pour ce qui est de la section urbaine, d’une longueur de 12 kilomètres, le projet en est encore à la phase des études, de l’évaluation des indemnisations et de recherche de financement (près de 300 milliards de F).
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category