Industries extractives en Afrique francophone subsaharienne : la surveillance monte d’un cran

Le ministre délégué à la présidence chargé duContrôle supérieur de l’Etat, Rose Mbah Acha Fomundam, a lancé hier à Yaoundé, un atelier de renforcement des capacités des acteurs du secteur.

Le Projet d’amélioration de la surveillance des industries extractives en Afrique francophone subsaharienne (PASIE),organise depuis hier 28 juillet à Yaoundé, avec l’onction du Contrôle supérieur de l’Etat, un atelier de renforcement des capacités sur la surveillance des activités minières. Sont concernés, les acteursde l’industrie extractive des paysd’Afrique francophone subsaharienne. La cérémonie de lancementa été présidée par le ministre délégué à la présidence chargé du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), Rose Mbah Acha Fomundam. Lesdits travaux ont pour thème : « Le contrat de vente des produits miniers et la formation des prix des métaux ».L’objectif de cette session est de rentabiliser le secteur de l’industrie extractive et d’en faire un levier de développement au sein des pays concernés. Matérialiser cette ambition « passe nécessairement par une meilleure gestion du secteur. Laquelle veut par ricochet que les services y afférents soient,eux-aussi, mieux surveillés », a relevé le ministre. Dans ce sens, il faut alors doter les institutions chargées de le faire, des capacités professionnelle, organisationnelle et structurelles appropriées, a-t-elle poursuivi.

Organisé avec le concours de la coopération canadienne, cet atelier ambitionne de donner aux agents habilités des administrations sectorielles, chargés du suivi-évaluation des activités minières, de connaissances sur le contrat de vente, le format et le contenu d’un contrat de vente des produits miniers. Ces rudiments ont été servis aux participants, par deux experts: Léonide Mupepela de la République démocratique du Congo et Théophile Ndougsa du Cameroun,à travers deux modules. Le premier portant sur le contrat de vente des produits miniers, était articulé autour d’un assemblage technico-juridique pour opérations minières durables. Le second, quant à lui,était axé sur le marché des métaux et la formation de leurs prix, avec pour objectif de donner aux participants des connaissances sur la définition du concept de formation des prix des métaux.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category