Infrastructures hôtelières de la CAN : la « remontada » de Garoua

La capacité du chef-lieu de la région du Nord est déjà portée à plus de 500 chambres haut standing. Un gigantesque retournement de situation.

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) TotalEnergies Cameroun 2021 est un sujet extrêmement passionnant. Depuis quelques mois, le dossier de la capacité hôtelière de Garoua, annoncé comme l’un des sites de la CAN, est l’objet des spéculations les plus folles. Il y a quelques semaines encore, cette capacité jugée limitée, suscitait des craintes. La descente, samedi dernier à Garoua, de Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique, président local du Comité d’organisation de cet évènement, est venue rassurer les plus sceptiques. Les infrastructures sportives, à savoir les stades d’entraînement et le stade omnisports Roumdé Adjia, sont presque au point. Le dispositif VAR a même déjà été installé au stade Roumdé Adjia. 
Ces derniers jours, la ville opère un retournement de situation spectaculaire sur le front de sa capacité d’hébergement. Le site local a sorti son joker : La Résidence Shalom. Ce nouvel établissement hôtelier qui se dresse derrière la préfecture va injecter 69 logements supplémentaires dans une trentaine de jours, selon le promoteur de ce complexe hôtelier. Le chantier ressemble à une ruche. L’offre en chambres haut standing de Garoua sera ainsi portée « à plus de 500 chambres », rassure Issa Mahamat, délégué régional du Tourisme et des Loisirs du Nord, approché par CT, avant l’arrivée de la délégation ministérielle à Garoua.
Dans la même veine, au niveau de l’Hôtel La Bénoué qui a monopolisé l’attention ces derniers mois, l’heure est aux finitions. Le prestataire travaille d’arrache-pied pour livrer le chantier en fin août. Les aménagements extérieurs avec plantation de gazons et gravillonnage des entrées sont à un stade avancé. L’ameublement de l’établissement se poursuit. Hôtel Le Ribadou, Motel Plazza, Hôtel Relais Saint-Hubert, Hôtel La Bénoué, les structures d’hébergement arrêtées jusque-là pour accueillir les délégations officielles peaufinent les réglages en attendant l’homologation par la Confédération africaine de football (CAF) dans les prochains jours. A côté des établissements qui rôdent déjà leur fonctionnalité, d’autres initiatives privées fleurissent. Beaucoup d’hôtels procèdent aux extensions. Les villas et appartement meublés poursuivent leur aménagement et entrent ainsi dans le jeu. Narcisse Mouelle Kombi prospecte également de ce côté-là, de concert avec les forces vives, les autorités administratives et traditionnelles locales. Les voies d’accès aux différents établissements hôteliers de Garoua sont déjà bitumées. Le Minsep a constaté et salué les évolutions remarquables. Dans le « money-time », Garoua sort ses dernières cartouches. Dans la peau d’un Manchester United ou d’un FC Barcelone qui rattrape son retard au score, le chef-lieu de la région du Nord, veut « tuer » le match dans le temps additionnel.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category