Communes et ville unies du Cameroun : le président national à Ngaoundéré

Augustin Tamba, a achevé sa visite de prise de contact le 28 juillet dernier dans la capitale régionale de l’Adamaoua.


Une poignée de mains en signe de paix entre les deux challengers aux dernières élections pour le poste de président national des Communes et villes unies du Cameroun. La scène s’est déroulée mercredi, 28 juillet dans la salle de conférences du Bois de Mardock à Ngaoundéré entre Augustin Tamba, maire de la Commune de Yaoundé VII, par ailleurs président national des Communes et villes unies du Cameroun (CVUC) et Aboubakar Abbo, maire de la commune de Belel. Un geste qui témoigne de la volonté de développement dans les différentes communes du Cameroun « Nous sommes dans une famille reconsolidée qui a évacué tout malentendu », a assuré Augustin Tamba. Et Aboubakar Abbo, le président régional des CVUC de l’Adamaoua d’ajouter : « Il s’agit pour nous de tourner la page des élections et de panser les blessures, s’il y en a eu. Ceci me permet de dire que ce n’était pas une occasion de règlement de comptes. » 
Cette convergence de vues au cours de cette visite de prise de contact dans le Septentrion et bouclée à Ngaoundéré avait pour but de recenser les défis majeurs des différentes communes. Avec les démembrements territoriaux, Augustin Tamba a recensé les différents problèmes afin de mettre sur pied des stratégies de développement pour le bien-être des populations du Grand Nord. « Nous avons un plan communal unique qui va être revisité dans les tout prochains jours », a poursuivi Augustin Tamba. Une initiative saluée par les maires de l’Adamaoua qui indiquent par ailleurs que des dispositions ont été prises afin que les différentes communes puissent se développer par le biais de l’économie circulaire. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category