Accidents : 40 morts en deux jours

C’est le bilan provisoire de trois accidents de la circulation survenus mercredi et jeudi dans les arrondissements de Makenene, Awae et Batchenga.

 
Du sang a coulé sur nos axes routiers les 4 et 5 août 2021. Trois accidents de la circulation ont coûté la vie à 40 personnes dans les arrondissements de Makenene, Awae et Batchenga, dans la région du Centre. Le premier accident est survenu le 4 août dernier à 15h dans l’arrondissement de Makenene entre le bus de l’agence Charter Express et un camion de la société Synohydro, au lieu-dit Nyokon, avec un bilan de deux morts et 28 blessés. 
Dans la nuit, aux alentours de minuit ce même jour, un autre accident de la circulation est survenu sur l’axe Yaoundé-Bertoua. Avec pour bilan provisoire 16 morts et une vingtaine de blessés. Le drame s’est produit entre un grumier de marque Renault immatriculé LTTR861 AG, propriété de la société Sotrac et un bus de transport interurbain appartenant à l’agence de voyage Avenir de la Kadey avec 41 passagers à bord. Selon le commandant du peloton routier motorisé de Yaoundé, André Mvaze, le grumier serait à l’origine de ce drame. « Le camion mal chargé circulait dans le sens Ayos-Yaoundé et le bus venait du côté inverse. Au moment du croisement des deux véhicules, au lieu-dit Mvog-Essinda dans la commune d’arrondissement d’Awae sur l’axe Yaoundé-Bertoua, le grumier a été déporté du côté où circulait le bus et les billes de bois mal agencées ont percuté un côté du bus ». Après l’accrochage, le bus a été projeté sur les garde-fous, et a terminé sa course dans un ravin après plusieurs tonneaux. Les corps sans vie ont été transportés à la morgue du Cefta au quartier Ekounou à Yaoundé, tandis que les blessés ont été conduits à l’Hôpital militaire. Le commandant de peloton routier motorisé de Yaoundé fait savoir que plusieurs blessés et certains corps n’ont pas été identifiés. 
Alors que les esprits essayaient de se remettre de ces drames, un autre accident de la circulation est survenu sur l’axe Obala-Batchenga hier en matinée. Il implique également un camion transportant du sable et un bus cette fois-ci de la compagnie Solidarité voyages. Bilan provisoire : 22 morts. Le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe déplore le fait que ces malheureux incidents mettent en évidence « la négligence d’une part, des compagnies de transport interurbain et d’autre part, des transporteurs de marchandises au moment où la campagne spéciale de prévention et de sécurité routière bat son plein ». 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category