Des petits poucets qui rêvent grand

A côté du Zimbabwe et de la Guinée Bissau qui ont participé aux deux dernières éditions, on retrouve le Cap-Vert, le Malawi, la Guinée équatoriale et le Gabon qui veulent créer la surprise.

Pour la troisième édition consécutive, le Zimbabwe et la Guinée-Bissau seront présents à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, après le Gabon (2017) et l’Egypte (2019). Les deux sélections nationales ont en partage le fait de n’avoir jamais franchi le premier tour. Par contre, en terme de participation, « The Warriors » du Zimbabwe en comptent deux de plus que « Les Lycaons » de Guinée-Bissau. Les Zimbabwéens étaient présents en Tunisie en 2004 et en Egypte en 2006.
La Guinée équatoriale sera à sa troisième CAN. La première dont elle ne bénéficie pas par le « droit du sol ». Jusqu’ici, les éditions auxquelles le « Nzalang Nacional » a participé se sont déroulées à domicile. En 2012, leur aventure s’était arrêtée en quarts de finale. Et en 2015, cette sélection avait terminé à la quatrième place. « Les Flammes » du Malawi seront aussi à leur troisième participation. Sauf qu’elles se sont éteintes, à chaque fois, au premier tour, en 1984 en Côte d’Ivoire et en 2010 en Angola. Tout comme « Les requins bleus » du Cap-Vert après les quarts de finale en 2013 en Afrique du Sud et le premier tour en Guinée équatoriale en 2015. 
Après le rendez-vous manqué de 2019, les « Panthères » du Gabon seront au Cameroun. Ce sera leur huitième participation à une CAN. Jusqu’ici, leur plus grande performance reste deux quarts de finale (Afrique du Sud 1996 et Gabon-Guinée équatoriale 2012). Pour le reste, l’aventure a toujours tourné court en phase de poule, dont la plus douloureuse en 2017 à domicile.  
Au regard de leur passé glorieux, l’Ethiopie et le Soudan (sacrés une fois Champion d’Afrique) se retrouvent parmi les petits poucets à cause de leurs performances, ces dernières années. Après un passage à vide, ces deux sélections nationales n’arrivent pas à retrouver leur majesté d’antan. « Les Walya » d’Ethiopie ont fait leur retour en 2013 en Afrique du Sud, après 21 ans d’absence. La compétition s’est achevée au premier tour. Pour une autre pause de huit ans qui s’arrête avec le rendez-vous du Cameroun. De leur côté, « Les Crocodiles du Nil » du Soudan refont surface depuis leur dernière participation en 2012, quarts de finaliste au Gabon et en Guinée équatoriale. Ils avaient renoué avec la CAN en 2008 au Ghana après une traversée du désert de 32 ans. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category