Centre : sensibilisation autour de l’état civil

A l’initiative du gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, une marche sportive a eu lieu samedi dernier, à travers les rues de Yaoundé.

Une marche sportive pour sensibiliser les populations à procéder à l’enregistrement des actes d’état civil. Mais aussi pour célébrer la dixième édition de la Journée africaine de la décentralisation et du développement local, ainsi que celle de la quatrième Journée africaine de l’enregistrement des faits d’état civil et de production des statistiques y afférents prévues demain. Cette mobilisation organisée en prélude à ces deux événements a eu lieu samedi 7 juillet à Yaoundé. Initiée par le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, elle a bénéficié de l'accompagnement du ministère de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), et du Bureau national de l’état civil (Bunec). 
Dès les premières heures de la matinée, les personnels des mairies des sept arrondissements du Mfoundi, des Services du gouverneur, des délégations régionales du Minddevel et du Bureau national de l'état civil ont pris le départ à l'esplanade de l'Hôtel de ville de Yaoundé. Un peu timorés au départ, à cause d’un climat quelque peu moite, ces hommes et femmes ont sillonné les artères du centre-ville. Habillés de T-shirts blancs floqués aux initiales de l'événement, ils y ont finalement pris goût. Du moins, à mesure qu'ils avalaient des kilomètres et sous l'effet galvanisateur des chants de ralliement. D'ailleurs, certains ont profité de l'occasion pour exercer leur activité sportive hebdomadaire. A l’instar de Brice B. et Isabelle O., « Cette marche nous fait beaucoup de bien dans la mesure où elle permet vraiment de chasser le stress accumulé par de longues journées de travail en semaine », lancent-ils. Pour conduire le peloton, Aboubacar Moussa, chef de cabinet des services du gouverneur, représentant du gouverneur.  
Sous l'encadrement des forces de maintien de l'ordre, des commissariats de sécurité publique mobilisées pour la circonstance. La caravane partie de l’esplanade de l'Hôtel de ville de Yaoundé, a contourné le rond-point des Services du Premier ministre, en passant par le marché des fleurs et le Carrefour Warda, avant de remonter par le collège de la Retraite et se retrouver au point de départ. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category