Budget du conseil régional Adamaoua : priorité à l’éducation scolaire

Avec un budget équilibré en recettes et en dépenses à la somme de trois milliards, le conseil régional entend mettre l’accent sur la scolarisation avec un accent sur la formation professionnelle.

Le chantier de l’éducation tient à cœur le Conseil régional de l’Adamaoua qui tient à y mettre un accent particulier dans son tout premier exercice budgétaire. Ceci en conformité avec la Stratégie nationale de développement (SND).  A cet effet, il voudrait résoudre les problèmes rencontrés dans ce secteur que sont entre autres l’insuffisance criarde d’établissements scolaires, de salles de classes, d’équipements et même d’enseignants. Ce qui entrave de manière préoccupante d’apprentissage et l’enseignement du fait des effectifs pléthoriques des élèves dans les salles de classes. Avec la mise en place de la fonction publique locale, l’occasion lui est donnée d’améliorer l’offre éducative par l’affectation de nouveaux enseignants de qualité et la construction d’établissements car beaucoup d’élèves suivent encore les cours sous des bâtiments construits en paille.
Il faut souligner que sur la somme de trois milliards de F en guise de budget équilibré en recettes et en dépenses à examiner et à délibérer pendant trois jours dans la logique de son adoption. Les grandes masses de dépenses sont répartis ainsi qu’il suit :  un milliard 200 millions de F pour le fonctionnement qui représente 40% des ressources prévisionnelles attendues pour l’investissement, un milliard 800 millions de F, soit 60 % des ressources prévisionnelles attendues. « L’Etat a souhaité à notre corps défendant je l’avoue que, les budgets des régions cette année soient consacrés à la mise en place effective du démarrage des activités de la région ainsi qu’à l’élaboration des documents de pilotage de la région à savoir le plan régional de développement, le cadre budgétaire, cadre de dépenses à moyen terme et la maturation des projets. Ceci dans l’optique de l’exercice effectif des compétences à transférer », avait alors  expliqué le Dr Mohamadou Dewa, président  dudit conseil.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category