Nyong-et-Kellé : la mutualisation des listes recommandée

C’était le 9 août dernier lors du lancement des opérations de renouvellement des responsables des organes de base du RDPC dans le département.

Un mois et trois semaines pour reconstituer les bureaux des fondations du parti du flambeau dans le Nyong et Kellé. Lundi dernier, le président de la commission de contrôle de ces opérations a engagé le landerneau du parti de la circonscription à relever le défi, lors d’une rencontre dans une permanence du parti bondée de militants, en après-midi.  
Ainsi, 2904 bureaux d’organes sont à renouveler ici, notamment 30 de sections, 319 de sous-sections, 817 de comités de base et 1738 de cellules. Le lancement des opérations a été couplé à l’installation des dix commissions électorales de section par le président départemental, James Onobiono. Il a ensuite recommandé la maîtrise et la stricte application des textes et guides y relatifs. D’ailleurs, la note d’application de la circulaire du président national du parti, prescrivant ces opérations, a été lue in extenso séance tenante, afin que tout soit clair pour tout le monde. 
Durant la phase des échanges, des éclaircissements ont pu être apportés notamment sur des points de la note d’application du secrétaire général du Comité central. De même, un militant s’offusquant de ce qu’un échec antérieur ferme les portes au candidat pour une nouvelle représentation, a été rassuré. « On ne peut pas militer pour un parti en étant juste président…. Le fait d’avoir été écarté de la candidature ne remet pas en cause votre militantisme », a notamment éclairé James Onobiono. Cinq millions de F ont été collectées dans la salle pour l’organisation des élections, les caisses restant ouvertes. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category