François Nkotti : on prépare le chant d’adieu

La date du 2 octobre arrêtée lors d’une réunion entre fils et filles Bankon tenue dimanche au collège Alfred Saker.

Dimanche dernier au collège Alfred Saker de Douala, les fils et filles Bankon ont répondu à l'invitation de leurs majestés les chefs supérieurs Jean-Jacques Makollê du canton Abo sud, Joseph Dion Ngute, des Barombi, et Patrice Priso Ngom, du canton Bankon nord. A l’ordre du jour, l’état des préparatifs consistant à faire le point de l'organisation des obsèques de François Nkotti à date et la collecte des contributions.
Sur le premier point, comme l'a révélé SM Jean-Jacques Makollê, le comité est encore quelque peu circonspect, compte tenu de la personnalité de l'illustre disparu. « François Nkotti était un homme politique, un grand musicien et originaire d'un terroir. Il est donc question que chacun de ces groupes nous indique exactement à quel niveau il se situe, quelle est sa place et quelle est sa contribution dans le cadre des obsèques. Il y a déjà eu, entre le comité d'organisation et certaines autorités, des rencontres. De même qu'avec les musiciens qui veulent organiser une soirée musicale en l'honneur de François Nkotti », explique-t-il. Avant d’ajouter que « la question qui est en débat en ce moment c'est le choix du lieu (Douala ou Souza) de cette soirée musicale ».
Si la date des obsèques telle qu'indiquée par SM Jean-Jacques Makollê est déjà arrêtée pour le 2 octobre, les discussions et autres tractations vont se poursuivre avec toutes les parties prenantes, pour mettre en musique les différentes notes présentées par les uns et les autres.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category