Grand prix Francophilie des médias : Dewa Aboubakar au-dessus du lot

Le journaliste correspondant de TV5 Monde a été récompensé au cours de l’acte II de cette compétition, le 4 septembre dernier à Yaoundé.


Le palais des Congrès de Yaoundé a revêtu ses plus beaux atours pour accueillir la deuxième édition du Grand prix Francophilie des médias. Le 4 septembre dernier, la cérémonie de remise des trophées de ce concours rédactionnel sous le thème : « Je m’intègre » et organisé par le Réseau des journalistes culturels et people du Cameroun (RJ2C), et soutenu par le ministère des Arts et de la Culture (Minac) et celui des Relations extérieures (Minrex), mettait ainsi terme à plus de deux semaines de suspense. C’était en présence des ambassadeurs de France au Cameroun, Christophe Guilhou, (parrain de l’évènement) et d’Egypte au Cameroun, Medhat Mohamed Kamal Elmeligy
Le jour des résultats est arrivé pour les douze candidats nominés dans les catégories presse écrite, presse digitale, radio et télévision, et s’opposant autour du thème : « Je m’intègre ». Cinq prix ont été décernés. Le jury présidé par Aimé Robert Bihina, rédacteur en chef à la CRTV TV, a dévoilé son verdict. Le Grand prix Francophilie des médias, distinction suprême que tout le monde attendait a été décerné à Dewa Aboubakar, journaliste, correspondant de TV5 Monde au Cameroun, avec une moyenne de 16,5/20. Formé à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, le lauréat a convaincu les membres du jury avec son article de presse sur les enfants victimes de la guerre, réalisé à Amchidé dans la région de l’Extrême-Nord. Le prix d’encouragement est revenu à Murielle Amie Nanga, étudiante en journalisme à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Charles Abossolo, journaliste à la CRTV a remporté le premier prix Radio avec une note de 15/20. En presse écrite, c’est la journaliste freelance Irène Fernande Ekouta qui a remporté le prix avec un 15/20. Le premier prix de la presse digitale a été remporté par Alain Talla, journaliste à « camerounetculture.info », avec une moyenne de 15,1/20. 
Ainsi rentrait en gare la deuxième édition du Grand prix Francophilie des médias, ce concours lancé en direction des journalistes camerounais exerçant en presse écrite, télévision, radio, presse digitale. La rencontre de samedi dernier a connu la participation d’une belle brochette de célébrités, d’artistes musiciens, de slameurs, de poètes, de stylistes-modélistes et de personnalités. Cette soirée riche en spectacles était en même temps une ode à la culture et à ceux qui la défendent au quotidien. Pour Laurentine Assiga, présidente du RJ2C, le défi a été relevé. Rendez-vous est pris l’année prochaine pour la troisième édition.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category