« Les filles sont prêtes »

Ahmed Mbombo Njoya, entraîneur de la sélection nationale seniors de basket-ball dames.

Comment avez-vous préparé la participation de vos filles à cette édition de l’Afrobasket dames que le Cameroun accueille à partir de samedi prochain ? 
La préparation s’est très bien passée. Nous avons eu de très bonnes conditions de travail. On a fait un bloc de six semaines de préparation. A cause du Covid-19, les dates de la compétition ont été décalées. On a fait une partie en Turquie. Et on a terminé le stage ici à Yaoundé. On a eu quelques bobos. Le plus important, c’est que l’équipe commence à regarder vers la direction voulue par le staff. Nous avons une équipe relativement jeune. C’est une volonté de ma part. Certes, il y a l’Afrobasket. Mais, il faut aussi penser aux futures échéances. J’ai choisi de monter une sélection avec une moyenne d’âge de 23 ans. J’ai deux superbes joueuses qui sont les anciennes. On a une belle génération de joueuses qui vont arriver. Certaines vont découvrir l’Afrobasket chez elles. C’est une autre belle pression. 

Pouvez-vous nous parler de l’état d’esprit du groupe ? 
Les joueuses vont bien.  Elles se reposent. En ce moment, nous sommes dans une phase de préparation où nous sommes obligés de réduire la charge de travail. Nous avons réduit le temps d’entraînement. Nous étions sur une moyenne de 2h à 2h15. Nous sommes passés à un format resserré d’1h à 1h 20. Il ne faut pas arriver à la compétition fatiguée. Ce serait la pire des choses. On adapte le programme. Le matin, on travaille avec certaines joueuses qui ont besoin de travailler et dans l’après-midi, on effectue une séance collective. 

Quelles sont vos ambitions dans cette compétition ? 
Nous avons pour ambitions d’aller le plus loin possible. Nous n’avons pas de limites. Nous allons jouer les matches pour les gagner. Si on doit arriver en finale, on va y arriver. Après, le sport est très aléatoire. On peut très bien se préparer et ça peut mal se passer. Et mal se préparer et arriver au bout. Il y a un facteur chance qu’on ne maîtrise pas toujours. Ce dont je suis sûr, les filles sont prêtes. Par chance, tout le monde est en santé. Et c’est le plus important. Il reste encore deux séances d’entraînement. Je touche du bois. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category