Construction du barrage de Nachtigal : priorité à l’emploi des nationaux

Le ministre Issa Tchiroma Bakary a signé hier sur le site du chantier une convention de partenariat avec Nachtigal Hydro Power Company à cet effet.

Hier, Issa Tchiroma Bakary, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop) et Vincent Leroux, directeur général de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) ont signé une convention de partenariat. Ladite convention est relative à la promotion et à l’appui des structures de formation professionnelle régies par le Minefop et établies dans la zone d’influence du projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal. Cette convention a pour objet de promouvoir l’emploi et renforcer le dispositif de formation professionnelle en rapport avec le projet. Notamment dans les filières directement liées aux métiers du bois (Mbandjock), la mécanique automobile (Obala), l’industrie de l’habillement (Ntui). Selon le ministre, l’objectif est de promouvoir l’employabilité des nationaux et de valoriser le capital humain local. Il a également insisté sur le fait que les prochains barrages devront être réalisés entièrement par les nationaux.
A date, plus de 3000 travailleurs, majoritairement de ressources locales sont en activité sur le site du chantier de Nachtigal. Les grandes lignes de ce partenariat portent sur la promotion de l’emploi des jeunes des localités du périmètre du projet, l'appui au financement des microprojets économiques et matériels didactiques, l’accompagnement dans la dispense des cours sur les thématiques propres aux métiers de NHPC. 
Pour Vincent Leroux, à travers ce partenariat, l’entreprise réitère l’importance qu’elle accorde à l’emploi local et à la formation professionnelle dans la zone du projet. L’entreprise s’y était engagée depuis la phase de développement du projet à travers notamment une convention signée en avril 2018 avec le Fonds national de l’Emploi. 
Rendu à fin août 2021, le projet est réalisé à 50%. Soit 45% pour le lot génie civil, 41% pour la ligne de transport d’énergie, et 80% pour la cité d’exploitation. Ce barrage qui sera mis en service début 2024 permettra d’injecter 420 MW supplémentaires dans le réseau énergétique au pays. Il est également prévu la réalisation d’une ligne de transport électrique de 225 000 volts de 50Km de long entre le site de Nachtigal et Nyom II, par Yaoundé.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category