Mfoundi V et VI : on prend les mêmes…

Augustin Balla et Jacques Yoki Onana, ont été reconduits au terme du scrutin tenu dimanche dernier.

Dans la section Mfoundi V, la base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a décidé de renouveler le bail d’Augustin Balla. Celui qui est par ailleurs maire de la Commune de d’arrondissement de Yaoundé V rempile ainsi pour un nouveau mandat de président, après avoir eu le dessus sur son principal adversaire Clément Ndzié, président de sous-section sortant. Chez les femmes, l’honorable Georgette Menana a été élue à la tête de la section OJRDPC face à trois adversaires, notamment l’ancienne maire de Yaoundé V, Yvette Claudine Ngono, épse Etoundi Ayissi. Cyrille Zibi Paulin a, quant à lui, raflé la mise pour la présidence la section OJRDPC. Dans le Mfoundi VI, Jacques Yoki Onana poursuivra l’aventure comme président de section. Le maire de Yaoundé VI a été préféré à Benjamin Etogo, qui officiait jusqu’ici comme secrétaire du bureau de section sortant. Les autres présidents élus sont Simone Virginie Ngah chez les femmes et Onambele Mbida chez les jeunes.
Quelques couacs ont néanmoins émaillé le scrutin. Ainsi, dans le Mfoundi V comme dans le Mfoundi VI, certains militants n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes électorales. « Ces imprévus ont été gérés au cas par cas pour éviter le moindre désordre », explique un responsable impliqué dans le processus. Le « désordre » a pourtant conduit à l’annulation pure et simple des élections dans le Mfoundi III. Prévues dimanche dernier, elles ont été renvoyées à une date ultérieure sur décision du président de la commission de renouvellement des bureaux des organes de base, après des soupçons de tripatouillages. 
Pangmashi Roland Fue reproche à certains présidents de sous-section sortants d’avoir affiché, sans son autorisation, des listes électorales dans les bureaux de vote. Chose qui a créé un doute sur la sincérité desdites listes, la plupart des présidents de sous-section étant en effet eux-mêmes candidats à divers postes dans le cadre de ce processus de renouvellement. Dans le même temps, les élections n’ont pas pu se tenir dans quatre des 17 sous-sections du Mfoundi V, du fait de diverses irrégularités. Même si cela ne changera rien au résultat déjà disponible, une nouvelle date reste attendue pour un rattrapage.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category