Canton Bonambela : le dernier voyage de Din Dika Akwa III

La semaine d’hommages au souverain a été officiellement lancée hier lundi à la salle des fêtes.

Témoigner sa reconnaissance à son roi, Sa Majesté Din Dika Akwa III, pour la façon dont il a conduit aux destinées de son peuple pendant près de vingt ans. C’est l’objectif du canton Akwa à travers la semaine d’hommages officiellement ouverte ce 20 septembre 2021 à la salle des fêtes d’Akwa à Douala, lors d’une conférence de presse de lancement. Une cérémonie qui s’est déroulée en présence notamment des chefs supérieurs des cantons Bell et Deido, du Sg du Ngondo et d’une élite sawa venue en grand nombre. Des obsèques officielles sous le concept « rester c’est exister…voyager c’est vivre » qui connaitront leur pic le samedi 25 septembre avec une cérémonie officielle d’Aurevoir à la place de la Bessèkè, au bout d’une série d’activités. « Un hommage grandiose », selon le Dr Roger Mbassa Ndine, maire de la ville de Douala, élite Bonambela et président du comité stratégique, pour le souverain qui a rejoint ses ancêtres le 8 décembre 2020 à l’âge de 76 ans.
Et comme ont tenu à le dire les intervenants à la conférence, notamment le Pr Guillaume Ekambi Dibongue, président du comité d’organisation, plus que l’hommage du canton Bonambela ou du peuple sawa, c’est l’hommage de la nation qui est rendu au roi intronisé sur les berges du Wouri  le 27 octobre 2001. En effet, pour la cérémonie prévue à la Bessèkè samedi, plus de 5000 personnes sont attendues, dont une cinquantaine de têtes couronnées venues de partout dans le Cameroun et des communautés étrangères. Mais avant cela, on aura des animations culturelles qui se tiendront dans les arrondissements de Douala I et V, les deux circonscriptions où est implanté le canton Akwa. Un concert religieux aura lieu mercredi au temple Lotin’a Samè à Akwa. L’hommage officiel du Ngondo et une veillée sont prévus au Mukanda vendredi. En outre, deux conférences thématiques sont au programme, dont une qui s’est déroulée dans la soirée d’hier à la salle des fêtes sur Din Dika Akwa III, « L’homme et son œuvre ». Les intervenants sont ainsi revenus sur la vie professionnelle de celui qui était banquier et a occupé de hautes fonctions au sein de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) ; sur la vie chrétienne du fervent croyant, membre de l’Union des Eglises baptistes du Cameroun (Uebc) ; sur sa vie de souverain des Bonambela.
Au rang des activités, un moment très important débuté hier à 5h, le « Mouasso », la « recherche du roi ». Le périple est mené par des femmes dans plusieurs royaumes sawa et s’achèvera vendredi au matin, au lieu-dit Mbanya, la rivière sacrée des Akwa. Une cérémonie rituelle parmi plusieurs autres.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category