« On a connu des entames de matches pénibles »

Yves Tsala, président de la Ligue régionale de basketball du Centre.

Comment jugez-vous la prestation du Cameroun au terme des rencontres du premier tour ? 
Je trouve que l’équipe a bien défendu. C’est un aspect fondamental pour aller le plus loin possible. En termes de points concédés, on a maintenu le Kenya à 50 points et le Cap Vert à 40. Ce sont des équipes habituées à marquer un peu plus. On se souvient que le Kenya a mis 99 points pour battre l’Egypte lors des qualifications dans la zone 4. En attaque, on a mis plus de 70 points. C’est clair qu’on peut faire mieux, mais on sent à chaque fois qu’il faut un déclic à cette équipe pour avancer et remporter ses matchs. Néanmoins, l’essentiel était de gagner ces deux matchs, de prendre confiance face à des adversaires qui étaient à notre portée et d’avoir la qualification directe pour les quarts de finale. Ce qui nous permet de nous reposer et d’attendre sereinement notre adversaire à l’issue des matchs d’aujourd’hui. 

Outre le déclic évoqué plus haut, quels sont les autres facteurs qui pourront permettre à cette équipe de mieux se comporter dans la suite du tournoi ? 
Déjà, je pense que le Cameroun doit soigner ses débuts de match. On a connu des entames de matchs pénibles en étant mené avant de se reprendre. Pour les matchs à élimination directe, il faudra essayer de mieux démarrer et de ne pas laisser l’adversaire prendre de l’avance. La tâche va s’avérer compliquée face à des équipes plus expérimentées. Les autres points à améliorer sont la cohésion du groupe, l’adresse aux lancers francs parce qu’il faut être à 70-80 % pour gagner ces matchs décisifs pouvant se jouer sur ce genre de détails. Il faut également s’arracher sur tous les petits ballons comme des morts de faim et être à 200% pour remporter ce type de match. Le public également aura un grand rôle à jouer en aidant les filles à se sublimer. Nous sommes contents d’avoir certaines certitudes dans ce groupe avec quelques joueuses. D’autres se révèlent comme Merveille Nkoyock lors du deuxième match. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category