Ecole internationale des forces de sécurité : 74 stagiaires arrivés en fin de formation

Le général de brigade, André Patrice Bitote, directeur général de cette académie, a présidé, vendredi dernier au campus d’Awaé, au nom du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, la cérémonie de remise des attestations.

L’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) vient de boucler la formation de 74 stagiaires. Ces derniers ont reçu leurs attestations au campus de l’Eiforces à Awaé vendredi, 24 septembre dernier. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le général de brigade, André Patrice Bitote, directeur général de l’Eiforces, au nom du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, président du Conseil d’administration de cette académie. Issus de plusieurs pays africains, ces stagiaires ont été formés dans trois spécialités. La première concernait les directeurs d’enquête judiciaire. Il s’est agi d’outiller les officiers de police judiciaire à la direction d’enquêtes judiciaires complexes, sensibles et de grande envergure. Le deuxième stage concernait les techniciens en identification criminelle. Les stagiaires de cette spécialité devaient assimiler les méthodes et procédés de l’enquête technique et scientifique appliqués à l’investigation criminelle. La dernière formation était un stage de recyclage des formateurs des unités de police constituées. Celle-ci a pour finalité de mettre à jour les connaissances, la manière de les enseigner et de renforcer les capacités tactiques des formateurs brevetés dans le domaine de l’ordre public. Les cours dans cette spécialité ont été dispensés grâce au concours de la France.
Lancés successivement les 16 août, 6 et 12 septembre 2021, ces stages marquent le début de l’année académique 2021-2022 à l’Eiforces dans son volet enseignement fondamental. Pour le général de brigade, André Patrice Bitote, « cette rentrée est toute particulière avec la relance des stages de police judiciaire, qui, après une longue période d’hibernation, reprennent vie, à la faveur d’un financement spécial du président de la République, Paul Biya ». Lequel vient également d’approuver les projets prioritaires du plan triennal de développement infrastructurel et d’équipement de cette académie, évalué à près de 5 milliards de F. L’objectif est de permettre la réussite de la migration définitive de l’Eiforces à Awae, dans le département de la Mefou-et-Afamba. Le directeur général a ainsi annoncé le lancement imminent du chantier de l’extension de l’hôtel des stagiaires à 36 chambres supplémentaires. Ce dernier a également engagé les stagiaires à faire un bon usage, sur le terrain, des enseignements reçus. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category