Nécrologie : le colonel Ngolle Mpoudi n’est plus

L’officier à la retraite et chef du Centre de recherche sur les maladies émergente et réémergentes (CREMER) est mort le 23 septembre 2021 à Yaoundé de suite de maladie.

La toile a été prise d’assaut par la mauvaise nouvelle ce vendredi 24 septembre. Le colonel médecin à la retraite Eitel Mpoudi Ngolle est mort. 
Le monde des armées et de la recherche médicale, dans laquelle le défunt s’était investi ces 20 dernières années est ainsi frappé de plein fouet par cette nouvelle subite. Martin Maidadi Foudi, chercheur, et responsable diagnostic Covid au Centre de recherche sur les maladies émergentes er réémergentes (CREMER), regrette celui qui a été un père, un guide et un éclaireur. « Nous avons perdu quelqu’un qui écoutait tout le monde et qui ramenait la paix dans l’équipe. Un combattant qui pouvait ouvrir toutes les portes. C’était un travailleur qui ne laissait dormir aucun dossier sur sa table. Nous regrettons beaucoup sa perte pour l’avenir du CREMER », confie-t-il. 
Dermatologue, virologue et cosmétologue, le médecin colonel de l’armée de terre à la retraite, Mpoudi Ngolle a beaucoup œuvré dans le monde de la science. Il a été celui qui a découvert au Cameroun, la souche du Vih 1 M dénommée, « Mambella ». A son actif, il a été coordonnateur adjoint Sud du Centre de recherche sur le Vih/Sida et les hépatites virales (ANRS) situé à l’hôpital central de Yaoundé, coordonnateur du projet Precisa et directeur du Centre de recherche en santé des armées (Cresar). Il a régalement œuvré en tant que directeur du programme national de lutte contre le Sida au Cameroun. Eitel Mpoudi Ngolle s’en va à l’âge de 74 ans.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category