Facilitation et sécurisation des opérations de transit : un titre unique en vue

Réduction de délais de passage des marchandises et payement de droits entres autres avantages de ce document destiné aux opérateurs travaillant entre le Cameroun, le Tchad et la RCA.

Les camionneurs et autres transporteurs par route et par rail des corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena devraient désormais rencontrer moins de tracasseries sur leur long périple. Le titre de transit unique (TTU) mis en place par l’administration douanière via une note de service du ministère des Finances en février 2017 sera incessamment implémenté. Objectif final, la réduction des délais de passage sur lesdits corridors. Ce document qui sera délivré par l’administration douanière vise ainsi la facilitation et la sécurisation des opérations de transit par route et par rail pour les marchandises importées ou manufacturées au Cameroun et ayant pour destination finale la Centrafrique et le Tchad. Il faut dire que ce document offre un certain nombre d’avantages aux opérateurs notamment, la dématérialisation des procédures ; l’accroissement de la performance des opérations de transport des marchandises en transit, par la mise à la disposition aux chargeurs d’un nouveau service en mode « rail-route », sans oublier la réduction des délais du transit sur les corridors, ainsi que la simplification des procédures aux points de rupture de charge (Belabo, Ngaoundéré, Edéa, etc.). Cette facilité vise également la sécurisation des marchandises en transit pour une meilleure traçabilité des opérations d’éclatement des cargaisons. Il est aussi question de la maîtrise des moyens de transports routiers servant de relais au rail, notamment les camions, les tracteurs routiers, les remorques. L’on parle également de la réduction de la fraude sur le transit et la mise en place des centres uniques d’enlèvement des marchandises en transit.
Une équipe de travail mixte Douane-Camrail en charge de l’implémentation du TTU a été créée à cet effet à la direction générale des Douanes le 16 septembre dernier, avec pour mission l’implémentation du TTU dans les meilleurs délais. Ses autres missions sont de procéder aux vérifications de conformité des développements et des données échangées nécessaires au suivi optimal des cargaisons s’y rapportant, conformément à la règlementation en vigueur, effectuer les tests de production, afin de déceler les dysfonctionnements éventuels et proposer des mesures correctives. Il est aussi question pour cette équipe de travail d’assurer la mise en production de ladite interface pour sécuriser les droits du Trésor public et fluidifier les opérations de transit y relatives, tout en mettant en place les échanges des données entre Camrail et les Douanes.   
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category