Retombées: Les bénéfices de l’affaire

Si les followers profitent des services proposés par les influenceurs, ces derniers sont quant à eux rémunérés et peuvent gagner des contrats avec des entreprises grâce à leur popularité.

« Si vous avez aimé, abonnez-vous et likez ma publication ». Ce slogan est devenu comme un verset religieux apparaissant au début et ou à la fin des publications des influenceurs web qui sont en permanence dans la course aux abonnés. Ici, rien n’est fait au hasard. Si certains postent des publications pour partager leur vécu avec leurs fans, d’autres le font pour nourrir leur page, car ils vivent de ça. Ainsi, en dehors de la starmania, la rémunération est un enjeu très important, surtout pour ceux qui ont fait des réseaux sociaux « leur métier ». En effet, les influenceurs web sont très souvent sollicités et utilisés par des annonceurs pour faire passer des messages à travers leurs publications. Et ces sollicitations se basent ainsi sur le nombre d’abonnés dont dispose un influenceur pour le rémunérer. « Sur Instagram par exemple, pour un nano-compte (plus de 10 000 abonnés), le propriétaire peut gagner jusqu’à 120 euros par post. Pour un macro-compte (plus de 100 000 abonnés), les rémunérations oscillent entre 1 500 et 4 000 euros le post. Et pour les comptes de plus de 3 millions d’abonnés, le gain s’envole à 20 000 euros », indique Thierry Azock, webmaster. Si les influenceurs vivent des abonnés, que gagnent alors ces derniers qui se comptent par milliers sur les réseaux sociaux ?

Sur un échantillon de 20 usagers, plus de dix affirment s’abonner sur des pages web personnels juste par suivisme. Pour d’autres, ils s’abonnent sur des pages qui font des activités relevant de leurs centres d’intérêt. « Je m’abonne si j’y trouve mon compte. Par exemple si Facebook me propose des pages religieuses, j’entre dans la page, je défile pour voir son contenu, s’il m&rsq...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category