Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest: le gouvernement appelle à la reprise des cours

Le communiqué parvenu à notre Rédaction.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, invite la communauté éducative des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où est observé un arrêt inexplicable des cours depuis le 21 novembre 2016, à mettre à profit la rentrée du second trimestre, le lundi 9 janvier 2017, pour reprendre les activités dans les écoles, collèges, lycées et universités.
En droite ligne du message de fin d’année du chef de l’Etat, le Premier ministre réaffirme la disponibilité du Gouvernement à poursuivre le dialogue multiforme engagé avec les syndicats d’enseignants et les autres parties prenantes, en vue de l’amélioration du fonctionnement du sous-système éducatif anglophone.
Les premiers fruits de ce dialogue, d’ores et déjà visibles, attestent de la bonne foi et la détermination des pouvoirs publics à tenir les engagements pris.
Dans l’enseignement primaire et maternel, l’intégration des instituteurs contractuels remplissant les conditions d’ancienneté va démarrer incessamment. Les administrations concernées mettent la dernière main à la définition des procédures afférentes à cette opération.
Au niveau des enseignements secondaires, les différents problèmes obérant le bon fonctionnement du sous-système éducatif anglophone ont été bien identifiés. Les premières solutions sont en voie de finalisation, à l’instar du recensement des enseignants, en vue de leur redéploiement dans le sous-système linguistique idoine. Le recrutement de 1000 jeunes destinés à enseigner dans les filières scientifiques et techniques va être bientôt mis en route. Dans le même temps, les textes devant permettre l’arrimage subséquent du sous-système éducatif anglophone aux spécificités définies dans la loi de 14 Avril 1998 sont en cours de finalisation.
Dans l’enseignement supérieur, la suppression de la pénalité applicable en cas de retard lors du paiement des frais d’inscription à l’université de Buea est actée depuis le mois de novembre 2016. Les autres revendications sont examinées dans le cadre des comités interministériels mis en place.
Concomitamment, le lancement de l’exécution du budget de l’Etat au titre de l’exercice 2017 permettra au Gouvernement de rendre effective la subvention additionnelle de 2 milliards de F CFA décidée par le chef de l’Etat en faveur de l’enseignement privé.
Les préparatifs du Forum national de l’éducation ont démarré et se poursuivront bientôt avec les concertations à l’échelle régionale.  
Le Premier ministre, chef du gouvernement tient à souligner que toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans les établissements scolaires et les campus, pour une reprise des enseignements sereine sur l’ensemble du territoire national le 9 janvier 2017.
Fait à Yaoundé, le 5 janvier 2017
Le directeur de Cabinet du Premier ministre chef du gouvernement
(é) Pr. GHOGOMU Paul MINGO

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie