Nécrologie : le Dr Wenceslas Ndong s’en est allé

Agé de 71 ans au moment de son décès samedi dernier, le médecin généraliste qui a notamment prêté ses services à la Sopecam a été inhumé hier à Nkolfoulou.


« Il nous disait il y a quelques jours encore que c’était la dernière ligne droite. On croyait que les choses allaient s’améliorer comme d’habitude. Que non ! Papa vient de nous quitter ». Hier, Nelly Essam, fille aînée du Dr Wenceslas Ndong avait du mal à parler de son père au passé. Les larmes perlant sur le visage, celle qui porte à présent l’étiquette de « mère de famille » tente en vain de consoler ses frères et sœurs en ce jour d’inhumation.  
Décédé samedi dernier des suites de longue maladie, Dr Wenceslas Ndong a été inhumé hier dans la stricte intimité familiale, dans son domicile au quartier Nkolfoulou, département de la Mefou-et-Afamba. Telle était la dernière volonté du digne fils Bakoko par Edéa d’après sa famille. Malgré la pluie qui s’abattait sur le site, amis, collègues et patients ont tenu à accompagner le Dr Ndong à sa dernière demeure. Une délégation de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (l’une des dernières entreprises où il a exercé en tant que médecin d’entreprise), qu’accompagnait son directeur de l’administration et des finances, Richard Hongla Kadal a transmis à la famille éplorée les condoléances du directeur général et de l’ensemble du personnel. Jacqueline Abomo, infirmière à la Sopecam et ancienne collaboratrice du Dr Ndong n’a pu retenir ses larmes au cours de la cérémonie d’inhumation. « Dr Ndong m’a toujours traitée comme sa propre fille. Il était le seul à m’appeler Jacqueline. Je n’arrive pas à croire qu’il est parti », soupire-t-elle. A l’unanimité, l’assistance garde en mémoire l’image d’un médecin rigoureux, travailleur, dynamique, qui consultait même sur son lit d’hôpital par téléphone.
C’est donc un professionnel de santé accompli qui rejoint la terre de ses ancêtres ce 10 octobre. Diplômé de la Faculté de médecine de l’Université de Yaoundé I, Dr Wenceslas Ndong a été responsable de la médecine préventive à l’Hôpital de district de Foumban puis, médecin chef à l’Hôpital de district de Banyo dans l’Adamaoua. Il rejoint quelques années plus tard le personnel de l’Hôpital central. A sa retraite, il se spécialise en médecine du travail et exerce comme médecin d’entreprise au sein de la direction générale des Impôts, de la Sopecam et au Feicom. Agé de 71 ans, le Dr Ndong laisse plusieurs enfants et de nombreux petits-fils affligés.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category