« Diva Academy » : pari sur la voix

Le centre basé à Yaoundé propose des formations en télé marketing, relation client, animation événementielle, doublage et prestation audiovisuelle.

Ruben N. s’entraîne à doubler un prêtre italien en pleine homélie ce 6 octobre 2021 au quartier Fouda à Yaoundé. En « synchro » avec le département de doublage de la « Diva Academy », le jeune homme essaye d’adapter son timbre vocal et ses intonations en fonction du personnage à qui il prête sa voix. Face à quelques bémols de diction, l’apprenant est repris par son enseignant Paul Yann. Un coaching de dix minutes s’impose. Crayon entre les dents, l’élève apprend à A-R-T-I-C-U-L-E-R. « La diction est essentielle lorsqu’on veut incarner un personnage. A ce titre, chaque mot doit être correctement prononcé », explique Paul Yann. 
La « Diva Academy » a su faire de la voix, son activité phare. Créé en 2020, le centre propose des formations autour de l’art oratoire, la voix off, le télé marketing, la relation client, l’animation événementielle, le doublage et les prestations audiovisuelles diverses. Au prix de 150 000 F la formation d’un à trois mois, Paul Yann et son équipe de jeunes formateurs apprennent aux étudiants à prendre la parole en public, à captiver leur auditoire et à forger leur réputation. « De nombreux jeunes sont sans emploi. Pourtant, plusieurs entreprises recrutent autour des métiers de la voix. En plus de ces différents programmes que nous proposons, la Diva Academy fait également la promotion de cette capacité à être autonome grâce à des présentations événementielles », précise son CEO, Paul Yann. Dotée de quatre téléviseurs, cinq ordinateurs portables, une dizaine de micros, d’un studio d’enregistrement et de plusieurs caméras, la « Diva Academy » travaille la diction et l’accent des apprenants. A ce titre, le nom de l’institut à lui seul présente d’ores et déjà les quatre paramètres d’une belle voix. Avec un « D » comme débit, un « I » pour intonation, un « V » pour volume, et un « A » comme articulation, la technique « Diva » promeut la maîtrise du langage parlé. 
Le centre qui se présente comme la première école de la voix en Afrique francophone propose ainsi des cours en présentiel et en ligne. Une formation assortie d’un stage professionnel. Lequel ouvre la voie à un emploi stable, pour la plupart des cas en call center dans une entreprise de la place ou à l’étranger. Le programme propose en outre, des master classes afin de dévoiler les secrets des plus grands professionnels de l’art oratoire. En plus d’aborder la technique de l’orateur, cet atelier aide les participants à réfléchir, en amont, à leur présentation. Il aborde le Storytelling et plus largement, les structures narratives permettant à chaque orateur de muscler ses propos. Des master classes qui se terminent par la réalisation de supports visuels permettant aux passionnés des métiers de la voix à trouver leur voie. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category