Cardiopad : les hôpitaux en redemandent

Huit ans après la création de cette tablette tactile médicale, les populations continuent d’en profiter.

Cette idée noble qu’il a eue après sa rencontre avec un éminent cardiologue continue d’avoir l’impact escompté à ce jour. Le Cardiopad d’Arthur Zang, tablette tactile médicale, permettant aux populations éloignées des centres de soins de passer un examen cardiaque dans le but de réduire le taux de mortalité due aux maladies cardio-vasculaires, poursuit sa percée, huit ans après la mise au point du premier exemplaire. En fait, on peut réaliser l’examen dans les zones reculées et transférer le résultat à distance pour qu’il soit interprété par un cardiologue, dans une grande métropole. « Depuis la création du Cardiopad, nous avons mis sur pied la première société de conception et de fabrication d’appareils médicaux, Himore Medical, qui se charge de la distribution de cet appareil dans les formations hospitalières. Depuis 2016, ce sont 267 hôpitaux que nous avons équipés au Cameroun », indique Arthur Zang, le créateur de cet appareil. Pour l’exercice 2021, il affirme que le ministère de la Défense en a commandé 30 qui ont d’ailleurs déjà été livrés et en cours de répartition. Ici, on produit en fonction des commandes, mais le minimum par an est de 60 hôpitaux. « Notre objectif est d’équiper le maximum de formations hospitalières pour un plus grand impact auprès des populations», espère notre créateur. Au quotidien aussi, certaines associations et autres organismes en commandent pour faire des dons dans des hôpitaux. 
Par ailleurs, Arthur Zang est déjà sur d’autres chantiers. En effet, d’ici l’année prochaine, le tensiomètre et le glucomètre seront sur le marché. Une unité de production est d’ailleurs en cours de construction dans la localité de Mbankomo. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category