Diplomatie économique : le Cameroun s’expose à Marseille

L’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou, a présidé les Journées économiques du Cameroun, du 12 au 13 octobre 2021, dans cette ville.

La Tour la Marseillaise, dans la ville de Marseille, a été choisie pour abriter les rencontres économiques entre la délégation du Cameroun et les milieux d’affaires du département des Bouches-du-Rhône et, plus largement, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou, était entouré, pour la circonstance, de Bertin Bidima, Consul du Cameroun à Marseille, de ses collaborateurs et d’une forte équipe de diplomates en service au consulat général du Cameroun à Paris et à l’ambassade du Cameroun en France. On a également noté la présence d’Augustin Tamba, maire de la Commune de Yaoundé VII et président de l’Association des Communes et Villes unies du Cameroun (Cvuc). 
Pour ces Journées économiques tenues les 12 et 13 octobre derniers, la délégation camerounaise a privilégié les rencontres en « B To B », comme l’explique le Centre de Communication du Cameroun en France. Ceci, pour faciliter les échanges et permettre une traçabilité dans les ambitions et les objectifs des uns et des autres. Pour les différentes parties, il s’est agi de voir comment aboutir, à court ou moyen termes, à des résultats concrets susceptibles d’apporter une plus-value dans l’espace économique et commercial du Cameroun et d’améliorer de manière significative les conditions de vie des populations camerounaises. Plusieurs domaines ont ainsi été explorés : industries halieutiques, travaux publics et bâtiments, télécommunications, infrastructures aéroportuaires, services, transports maritimes, etc. Quelques entreprises évoluant dans ce domaine sont d’ailleurs très connues des milieux économiques camerounais. C’est le cas du logisticien CMA-CGM, ou encore de la Compagnie Fruitière, investie dans la production de la banane et autres produits et fruits frais tropicaux.
La visite a également consisté en une rencontre avec quelques officiels du département, notamment l’adjointe au maire de Marseille. Avec Michèle Rubirola par exemple, il a surtout été question de coopération décentralisée, de développement durable et de transition numérique. C’était également l’occasion pour l’ambassadeur André-Magnus Ekoumou de rencontrer la communauté camerounaise installée à Marseille, 14 mois après sa première visite. Le chef de la mission diplomatique du Cameroun en France leur a réitéré le message de rassemblement et d’apaisement qui, selon lui, doit caractériser les relations sociales au sein de celle-ci. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category