Commandement territorial : du sang neuf

Quatre décrets du président de la République, signés vendredi dernier, nomment de nouveaux responsables à la tête de certaines unités administratives.


De nouveaux responsables à la tête de certaines unités administratives. Ceux-ci ont été nommés vendredi dernier à la suite de quatre décrets du président de la République. Le premier décret porte nomination d’un inspecteur général dans les services régionaux du Nord, alors que trois gouverneurs de région se voient doter de nouveaux collaborateurs du rang de secrétaire général. Il s’agit des régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord et du Sud-Ouest. Le 3e décret signé par le président de la République porte nomination de préfets. Six départements (Djerem, Kadey, Mayo-Danay, Bui, Haut-Nkam et Ndian) issus de six régions (Adamaoua, Est, Extrême-Nord, Nord-Ouest, Ouest et Sud-Ouest), sur les dix que compte le Cameroun ont désormais de nouveaux patrons depuis vendredi dernier.
Sur les 360 arrondissements que compte le Cameroun, 93 d’entre eux accueille de nouveaux sous-préfets. Toutes les dix régions sont touchées par ce mouvement. Passée donc l’euphorie de la promotion ou du redéploiement, ces représentants de l’Etat dans les unités administratives où ils ont été désignés attendent désormais leur prise de fonction officielle en vue de continuer leur travail sur le terrain.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category