Respect des normes : le Pad et l’Anor en accord

La réalisation d’activités de normalisation et de qualité au cœur d’un axe de coopération défini vendredi dernier à Douala.


Un nouvel accompagnement du Port autonome de Douala (Pad) par l’Agence des normes et de la qualité (Anor) s’est matérialisé vendredi 15 octobre dernier dans la capitale économique, par la signature d’un accord-cadre entre les deux structures. Cyrus Ngo’o, directeur général du Pad, et Charles Booto à Ngon, directeur général de l’Anor, ont engagé leurs entreprises respectives dans ce nouveau volet de coopération, qui s’apparente à un engagement pour plus de performance. « Nous avons déjà accompagné le Pad dans plusieurs domaines, et ce nouvel accord-cadre vient juste renforcer notre engagement, à travers tout ce que l’Anor pourrait apporter au Pad », a expliqué Charles Booto à Ngon aux médias après la signature des documents. Il est question d’améliorer davantage les capacités du Pad, afin qu’il relève toujours mieux les défis qui l’interpellent. Les domaines concernés par l’accord-cadre sont : le renforcement des capacités des ressources humaines et les échanges d’expériences sur des thèmes choisis à l’avance.
De façon plus spécifique, il s’agira de l’assistance technique à la réalisation d’études ; l’accompagnement dans la certification et l’évaluation de la conformité aux normes ; l’accompagnement dans la promotion des normes et la démarche qualité ; l’accompagnement dans la coopération avec les organismes internationaux et les comités spécialisés dans les domaines de la normalisation et de la qualité, etc. Au final, il est question de garantir que le port, par lequel transite la grande majorité des marchandises entrant au Cameroun, ait la capacité opérationnelle d’offrir une qualité de service certaine. « Au-delà des efforts qui sont déjà faits par le Pad, nous allons, à travers cette convention, travailler plus que par le passé à répondre aux attentes » des usagers, va poursuivre le Dg de l’Anor.
Des ambitions que le Pad poursuit de manière constante. Cyrus Ngo’o rappellera qu’il y a quelques mois déjà, le port a « entrepris une démarche » en vue de se faire accompagner par l’Anor, afin de s’approprier les différentes normes acquises par l’organisme portuaire. « Cette démarche procède d’une dynamique que nous avons impulsée au Pad, et qui consiste à normaliser un certain nombre d’activités », a précisé Cyrus Ngo’o dans son mot introductif. Une mise aux normes visant, à terme, l’amélioration de la compétitivité du port de Douala, dont l’objectif est de devenir un hub au cœur du Golfe de Guinée.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category