Maroua : le Minhdu sur les chantiers

Célestine Ketcha Courtès vient de séjourner dans le chef-lieu de la région de l’Extrême-NOrd où elle a apprécié l’état de mise en œuvre des projets C2D, capitale régionale 2.

Les projets retenus dans le cadre du programme CD2 ‘’capitales régionales’’ se réalisent progressivement dans la ville de Maroua. Il s’agit des projets choisis par les populations elles-mêmes afin d’améliorer leurs conditions de vie. Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) vient de constater l’état d’avancement des chantiers. Célestine Ketcha Courtès était sur le terrain le 15 octobre dernier. En bonne place de ses préoccupations, la voirie urbaine de Maroua et les ouvrages de franchissement dans la ville. Elle a visité les trajets Hôtel Mizao-Ecole publique de Loppéré, Kodek-Ecole publique de Hardé, école publique de Hardé-Pont rouge, Pont rouge-Cercle municipal, puis Cercle municipal-Hôtel Mizao. A Hardé, elle a visité les toilettes publiques ; un chantier presqu’achevé. A l’Ecole publique de Loppéré, elle a constaté l’effectivité de la fourniture des tables-bancs. Au Pont rouge, elle a donné des instructions pour que la protection de cet ouvrage de franchissement s’accélère.
Tous les projets visités rentrent dans le cadre du programme C2D ‘’capitales régionales’’, phase 2 décidés par le gouvernement camerounais et mis en œuvre avec l’appui de la coopération française. Elle a promis revenir en novembre prochain, question de mettre la pression sur la chaîne d’exécution des travaux. « En 2022, Maroua va se transformer en un vaste chantier », a déclaré le Minhdu. Les chantiers annoncés viendront rendre plus gaie, l’image de la métropole de l’Extrême-Nord. Maroua va bénéficier des projets rentrant dans le cadre du Programme de développement des villes inclusives et résilientes (PDVIR). Entre autres réalisations attendues, la réhabilitation de 5 440 mètres linéaires de route, la construction des écoles, des dispensaires, des jardins publics, des parcours de santé, la mise en place des grillades et des coins de loisir, la densification de l’éclairage public. Ces ouvrages vont entraîner la création de 2 350 emplois directs, 9 302 emplois indirects et la formation de 2 350 jeunes.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category