Les belles promesses de l’énergie

Les ambitions de Douala en la matière exprimées mardi dernier, lors de la finale de l’étape camerounaise de l’Edf Pulse Africa Tour.

« Veiller à ce que les populations aient accès, à un coût abordable, à l’énergie. C’est ce que nous essayons de faire ». Propos du maire de Douala, tenus ce 19 octobre lors de la finale de l’étape camerounaise de l’Edf Pulse Africa Tour. Dr Roger Mbassa Ndinè expliquera que la piste des énergies alternatives est également explorée. Des préoccupations qu’on dira exprimées au bon endroit. Dans la salle de l’hôtel retenu pour la cérémonie se trouvaient, en effet, les sept finalistes du concours susmentionné. Des promoteurs de start-up dont les projets ne manquent pas d’intérêt pour une ville.
Illustration, la start-up « My Energy Clever », portée par Naomi Dinamona, vainqueur final, avec une solution digitale de gestion à distance (via un Smartphone) de l’énergie, permettant une consommation optimale – pour des factures allégées. Un système intelligent qui ne serait pas pour déplaire au maire, en quête de solution pour mieux gérer les 75.000 points lumineux actuellement en activité dans la ville.
Deux autres finalistes ont été distinguées. Juveline Ngum Ngwa, promotrice de la start-up « Bleaglee », a ainsi reçu le « coup de cœur » du jury, pour un projet visant à réduire le coût énergétique des ménages à l’aide d’un réchaud solaire. Lequel permettrait en même temps de recharger des appareils à usage domestique. Le prix « coup de pouce » est revenu à « Energya » dont la promotrice, Bouba Dalil Soukaina, œuvre à rendre les énergies renouvelables accessibles aux ménages des zones rurales. Il s’agit plus précisément d’un système d’installation de plaques solaires avec un modèle économique de paiement progressif.
Pour en revenir à la lauréate de mardi, elle prendra part, le 2 décembre prochain à Paris, à la grande finale du concours d’innovation Edf Pulse Africa, aux côtés de 11 autres participants. Au bout de l’épreuve, 4 gagnants pourront remporter jusqu’à 15 000 euros (plus de 9,8 millions de francs), et intégrer la « Edf Pulse Africa Factory », programme dédié à l'accompagnement de « pépites » africaines dans le domaine de l'accès à l'énergie. Diverses personnalités présentes, dont Marlène Biessy, Dg d’Edf Cameroun, et Anderson Ahoua Boua, projet manager d’Edf Pulse Africa, ont souhaité bonne chance à Naomi Dinamona.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category