Santé : mairie et université en synergie

Premières journées scientifiques et médicales de Douala, bouclées mercredi, ont mis l’accent sur l’impact des maladies cardio-métaboliques en milieu socio-professionnel.

Les premières journées scientifiques et médicales de Douala, impliquant l’université, la mairie de ville et l’université Jean Monnet de Saint-Etienne, ont été lancées le mardi 19 octobre dernier à la faculté de Médecine et de Sciences pharmaceutiques (Fmsp, à Pk17), par le recteur de l’institution, le Pr. Magloire Ondoa. C’était en présence du Sg des services du gouverneur, Aboubakary Haman Tchiouto, du maire de Douala, Roger Mbassa Ndinè, et de la communauté scientifique de l’université.
Placés sous le thème « Impact socio-professionnel des maladies cardio-métaboliques : apport des nouvelles technologies dans le contrôle et la prévention », les travaux ont enregistré diverses communications. Notamment sur le « burnout », les pathologies cardio-métaboliques, la mort subite en milieu professionnel, la prise en charge médicamenteuse des maladies professionnelles, etc.
Selon le Pr. Samuel Honoré Madengue, enseignant de physiologie à l’université de Douala, il est possible aujourd’hui de diagnostiquer rapidement et de prendre en charge diverses maladies. Il a indiqué que dans le cadre de la collaboration avec l’université Jean Monnet, un outil avait été élaboré, le « Neurococh », qui permet de détecter et de suivre certains des maux susmentionnés. Dont ceux pouvant causer une mort subite pendant la nuit.
Dans son intervention, le Pr Magloire Ondoa est revenu sur les progrès réalisés par l’université de Douala, s’agissant de la désaffection intellectuelle dont elle souffre – comme nombre d’autres universités africaines. L’institution a décidé de se faire voir en faisant voir ce qu’elle sait faire. Il a aussi souligné l’apport décisif et la volonté de la mairie de la ville de Douala d’avoir des statistiques sur des pathologies qui ont souvent entravé le fonctionnement des sociétés de la ville. D’où d’ailleurs la réflexion qui a abouti aux journées scientifiques et médicales de Douala.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category