Autorité portuaire : le Dg port de Douala

Pour sa première visite depuis sa nomination en mai dernier, Louis Eboupeke y a été reçu ce mercredi 20 octobre par le Dg Cyrus Ngo’o.

Le Directeur général de l’Autorité portuaire nationale (Apn), Louis Eboupeke, s’est rendu au port de Douala ce mercredi 20 octobre. Une visite censée permettre au nouveau responsable de l’Apn de s’imprégner des réalités du port, qui ambitionne de devenir un hub de référence au cœur du Golfe de Guinée. Entre autres articulations, le programme prévoyait une séance d’échanges dans la salle de conférence de l’immeuble-siège du Pad. Echanges conviviaux et instructifs, au cours desquels le Dg du Pad, Cyrus Ngo’o, a exprimé sa satisfaction d’accueillir le « régulateur du secteur portuaire », saisissant là l’occasion de lui présenter la dynamique impulsée par le top management du Pad, « à l’effet de redonner au port de Douala tout le rayonnement qu’il mérite ».
Une ambition visiblement légitime aux yeux de l’hôte du jour, qui va rappeler que le port de Douala est « la principale plateforme de commerce extérieur du Cameroun, par laquelle transitent plus de 60% de nos échanges avec l’extérieur ». Une place portuaire qu’il sait par ailleurs résolument tournée et inscrite « dans la modernité, à travers des réformes courageuses et pertinentes et des travaux de rénovation des infrastructures et superstructures », depuis quelques années. Louis Eboupeke et sa délégation auront ensuite, via des projections vidéo, des informations plus actuelles sur le cours des choses au Pad. Des actions portant sur la maîtrise de l’espace, la sécurisation, aussi bien du plan d’eau que du plan terrestre, la vidéosurveillance, l’éclairage portuaire, etc. Des images qui ont valu les appréciations et les encouragements du Dg de l’Apn, pour qui le port de Douala a engagé là « des projets titanesques », dont l’aboutissement va le hisser « au niveau des standards et exigences reconnus internationalement dans le secteur portuaire ».
Le Dg de l’Apn envisage la suite avec optimisme, voyant tomber tous les obstacles à la compétitivité et à l’attractivité de la place portuaire de Douala. Des avancées confortent cette perception, que Louis Eboupeke a rappelées : l’autonomisation du dragage du chenal ; l’amélioration soutenue de la sécurisation physique du combinat portuaire de Douala-Bonabéri ; la mise en place de régies déléguées pour la gestion du terminal à conteneurs et du remorquage-lamanage ; l’implémentation du système facturation par grands comptes ; la densification du parc d’engins flottants, la réhabilitation des voies de circulation dans le port...
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category