Droits de l’enfant: les radios communautaires évaluent la promotion

Des responsables de ces médias issus des régions prioritaires ont passé leur contribution au peigne fin du 19 au 21 octobre dernier à Ngaoundéré.

Du 19 au 21 octobre 2021, les responsables des radios communautaires des régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua et de l’Est se sont assis autour d’une table à Ngaoundéré. C’était pour évaluer le chemin parcouru dans la promotion des droits de l’enfant ces trois dernières années après un engagement pris auprès du gouvernement du Cameroun et de l’Unicef. Cet engagement avait pour objectif de proposer des contenus attrayants dans leur programme à l’endroit de leurs auditeurs afin de toucher toutes les cibles dans leur campagne médiatique. De manière concrète, il fallait concocter des émissions avec un accent sur la promotion des pratiques de la vaccination, l’enregistrement de naissance ainsi que l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. « Nous avons réussi à produire 500 spots publicitaires en différentes langues pour toucher toutes nos cibles. Aujourd’hui, l’objectif est atteint », a révélé Paul Edimohon, coordonnateur des régions communautaires pour le développement du Nord. La rencontre de Ngaoundéré a ainsi permis de mener une réflexion sur les points à améliorer, les nouvelles attentes du partenariat avec les radios de proximité pour le changement social et comportement positif en faveur des enfants, des familles et des communautés.

Il faut souligner que c’est dans le cadre du partenariat Mincom-Unicef qui rentre en droite ligne des objectifs de développement durable (ODD) que la communication pour le développement en tant que stratégie transversale est fortement sollicitée par les programmes. Le projet de constitution en réseau des radios communautaires et locales s’est matérialisé par la création et l’installation des plates formes régionales des radios communautaires pour le développement dans les régions prioritaires du programme que sont l’Est, Adamaoua, Nord et Extrême-Nord. A cet effet, les radios communautaires et locales, dans leur rôle d’éducation et d’éveil de conscience ont été mises à contribution à travers la production des émissions interactives et l’organisation d’écoute commune dans le cadre des clubs d’écoute. « Après un peu plus de 18 mois d’existence de plate-forme de radios, il convient de procéder à une revue bilan des activités menées et d’envisager l’avenir et tenant compte des priorités du prochain cycle de coopération entre l’Unicef et le gouvernement du Cameroun », a souligné Suzanne Zogo, directeur de la communication publique intérieur, point focal Unicef au ministère de la Communication.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category