CAN 2021 : en attendant Olembé…

La ville de Yaoundé, qui abrite deux sites, offre des commodités déjà rodées et n’espère plus que la mise à disposition officielle de son tout nouveau stade.

« Fantastique ». Le mot est lâché par Tidani Babagida, ancien international nigérian, à son arrivée au stade d’Olembé. L’homme est clairement émerveillé par le spectacle de ce mastodonte de 60 000 places. Malgré la présence des ouvriers et des travaux en cours. « C’est certainement l’un des plus beaux stades qu’il m’ait été donné de voir. Je croyais avoir vu le stade qui abritera la finale ( Mfandena, ndlr) mais on m’a dit que ce n’est pas le cas et je comprends pourquoi», ajoutera l’ancien joueur. Le stade d’Olembé abritera en effet le match d’ouverture le 9 janvier, et celui de clôture le 6 février 2022. Le site de Yaoundé a la chance d’abriter deux poules dans cette CAN : la poule A, avec l’équipe du Cameroun, du Cap-Vert, de l’Ethiopie et du Burkina Faso à Olembé et la poule C à Mfandena (Maroc, Ghana, Comores et Gabon). Si le stade Omnisports de 40 000 places de Mfandena a été rénové à l’occasion de la CAN féminine 2016 et a également abrité le Championnat d’Afrique des nations en début d’année, ce sera une première pour Olembe. Et pour cela, il faut que le stade soit prêt d’ici la fin du mois de novembre comme l’avait promis Magil, l’entreprise en charge des travaux. A côté des stades de compétition, la ville dispose d’une large offre en ce qui concerne les terrains d’entraînement. Outre le stade de Ngoa-Ekellé dont la pelouse a été refaite après avoir servi durant la crise sanitaire liée au Covid-19, Olembe dispose de deux annexes déjà prêtes, ainsi que l’annexe 1 du stade de Mfandena.
En ce qui concerne l’offre hôtelière, les capacités d’accueil de la ville ont déjà été éprouvées à plusieurs occasions. L’hôtel Hilton abritera la délégation de la Confédération africaine de football. Les huit équipes, elles, sont déjà réparties : Mont-Febé pour le Cameroun et le Maroc ; Djeuga palace pour le Ghana et l’Ethiopie, tandis que La Falaise sera le QG du Gabon et du Cap Vert. Enfin, le Burkina Faso ira à Relaxe Palace hôtel alors que le Merina a été attribué aux Comores. D’autres infrastructures sont également prêtes à accueillir les invités et certains sont en cours d’aménagement. Au niveau de l’offre hospitalière, la ville dispose d’infrastructures connues et reconnues à l’instar de l’Hôpital général, de l’Hôpital central ou encore du Centre des urgences.
Pour toutes les autres commodités, les routes constituent quelque peu le talon d’Achille de la capitale, même si des travaux d’aménagement sont en cours. La délégation a d’ailleurs emprunté certains itinéraires dans la capitale comme celui de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, en cours d’achèvement ou encore la route de Nkolfoulou, déjà accessible, qui mène au stade d’Olembe. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category