Vivre ensemble, paix et unité nationale : des jeunes au front

Une causerie éducative sur la préservation de ces valeurs et une marche de soutien aux institutions ont été organisées vendredi dernier à Yaoundé.

Fine pluie à Yaoundé, le 22 octobre dernier. Malgré un climat peu favorable, le Collectif des Jeunes patriotes avec Paul Biya (Japabi) a tenu à honorer son rendez-vous : une causerie éducative en plein air et une marche de soutien aux institutions de la République et à ceux qui les incarnent, le chef de l’Etat, Paul Biya, en premier lieu. L’évènement organisé par le Japabi s’est tenu à l’Avenue de l’Unité, plus précisément à l’esplanade du Monument de l’Unité. Un choix symbolique pour cadrer avec le thème de cette manifestation : « La consolidation de la paix, l’unité nationale et le vivre ensemble au Cameroun ». 
Le message a consisté essentiellement à demander aux jeunes d’abandonner la violence, la barbarie et le tribalisme et de promouvoir la paix. « Ce qui se passe dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest nous peine énormément en tant que jeunes. Nous demandons à nos frères qui se sont égarés de revenir sur le droit chemin. La main du chef de l’Etat leur reste tendue. Aujourd’hui, nous devons promouvoir et consolider la paix pour que le Cameroun soit un Etat fort et prospère », explique Stève Michel Aka’a, coordonnateur national du Japabi. Lequel ajoute que la paix est un préalable au développement tant souhaité par tous. Appel visiblement bien compris par la quarantaine de jeunes qui ont effectué le déplacement, si l’on s’en tient à l’enthousiasme avec lequel ils ont brandi des pancartes avec des messages appelant à l’apaisement, au vivre ensemble et au respect des institutions. Tout ceci, vêtus aux couleurs nationales. « C’est parce que nous nous reconnaissons dans les valeurs qui sont défendues et prônées ici que nous sommes venus participer à cette manifestation. La paix est un bien très précieux. Nous devons absolument le protéger, explique l’un d’eux ».
Le Japabi a déjà mené plus de 250 activités du même type depuis sa création en 2017. Sept régions ont été couvertes pour l’instant : Centre, Ouest, Littoral, Sud-Ouest, Nord, Est et Sud. La causerie éducative et la marche de soutien de vendredi dernier étaient donc aussi l’occasion de dresser un bilan de ces activités. D’après ses promoteurs, d’autres manifestations devraient se tenir avant la fin de l’année. Car, d’après eux, si l’on note une certaine prise de conscience pour la préservation de la paix, que beaucoup reste à faire en termes de sensibilisation. Notamment, pour combattre certains maux tels que le tribalisme. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category