Maladies infectieuses : réflexions concertées à Yaoundé

Des chercheurs venus des pays de l’Afrique centrale et de France ont pris part à une rencontre organisée hier par l’Institut de Recherche pour le développement.

Le paludisme, la maladie du sommeil, le Covid-19, la fièvre Ebola, mais aussi la tuberculose et l’ulcère de Buruli font encore parler d’eux. Pas seulement à cause de leurs dégâts. Mais surtout pour trouver les moyens de combattre ces maladies infectieuses. C’est l’objectif de la rencontre organisée hier à Yaoundé par l’Institut de Recherche pour le développement (IRD). A cet effet, l’établissement public français a convié des étudiants et chercheurs venus du Congo-Brazzaville, de la République démocratique du Congo, du Gabon, de la République centrafricaine et du Cameroun. Les travaux ont été ouverts par Gilbert Taguem Fah, inspecteur général des services au ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation, en présence de Chanceline Bilonga Ndongo, représentante du ministère de la Santé publique.
Autour de la table, plus de 100 chercheurs venus partager les savoirs et trouvailles sur les maladies infectieuses. Quatre thématiques ont meublé les échanges : la plateforme « One Health » ; les maladies transmises par les moustiques (paludisme, arboviroses) ; les maladies tropicales négligées (filarioses, maladie du sommeil) ; et enfin, les mycobactéries (tuberculose, ulcère de Buruli). « J’ai constaté que les gens ne communiquaient pas forcément entre eux sur des sujets communs. D’où cette initiative qui a permis de réunir des chercheurs de différents pays de la sous-région afin de discuter des maladies infectieuses et faire un peu de prospective pour avoir une visibilité régionale », a souligné Jean-Mar...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category