Exécution de la commande publique : la procédure de passation au clair

Un atelier national de renforcement de capacités relatif au nouveau cadre normatif du système des marchés publics à ce secteur ouvert hier à Yaoundé.

Depuis hier et ce jusqu’au 26 novembre prochain, les autorités contractantes et celles en charge des commissions de passation et de contrôle de marchés publics au niveau central des ministères vont être édifiées sur le nouveau Code des Marchés publics. C’est à la faveur d’un atelier de vulgarisation et d’appropriation du nouveau cadre normatif du système des marchés publics ouverte hier à Yaoundé. Présidé par le ministre délégué à la présidence de la République chargé des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Mallah, l’évènement a connu la présence des ministres en charge de l’Economie, de l’Urbanisme, des Finances, de l’Agriculture, de la Fonction publique et des Pêches. Une forte mobilisation gouvernementale qui traduit la volonté de voir une amélioration du système national d’exécution de la commande publique. 
Après la réforme du code des marchés publics en 2018, les innovations ne sont pas toujours maîtrisées par certains acteurs du secteur. Pourtant, « le fonctionnement efficient du système des marchés publics est tributaire de la maîtrise des procédures » a relevé le Minmap. D’où la nécessité d’organiser ce renforcement de capacités après celui de novembre 2019 organisé dans le Septentrion. Cette initiative rentre dans le cadre de la mise en œuvre des activités de l’unité de mise en œuvre de la composante...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category